• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Le sauvetage du Théâtre Centennial semble imminent 

Le sauvetage du Théâtre Centennial semble imminent

Même si aucune annonce officielle n'a encore été faite, tout porte à croire... (ARCHIVES LA TRIBUNE)

Agrandir

ARCHIVES LA TRIBUNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(SHERBROOKE) Même si aucune annonce officielle n'a encore été faite, tout porte à croire qu'il y aura bel et bien une saison de spectacles en 2015-2016 au Théâtre Centennial et que l'opération de sauvetage a porté ses fruits. Plusieurs artistes ont en effet commencé à annoncer leur passage, l'automne ou l'hiver prochain, à la salle de spectacles de l'Université Bishop's.

À commencer par la danseuse et chorégraphe Louise Lecavalier, qui avait accepté, avec Jim Corcoran, d'être la marraine de la campagne de sociofinancement du printemps dernier (laquelle a dépassé son objectif et a permis d'amasser plus de 10 000 $). La danseuse et sa compagnie Fou glorieux viendront vraisemblablement présenter le spectacle So Blue le 29 septembre.

Les personnes qui visitent le site de l'organisme La danse sur les routes du Québec peuvent aussi découvrir cinq autres spectacles de danse programmés au Centennial en 2015-2016 : il y aura plusieurs retours, dont celui de la chorégraphe Estelle Clareton (10 novembre) ainsi que des compagnies La otra orilla (20 octobre), Daniel Léveillé Danse (19 janvier) et le Groupe Rubberbandance (23 février). On remarque aussi la toute première visite d'un spectacle du chorégraphe Dave Saint-Pierre (16 mars), intitulé Parachute et présenté en collaboration avec l'ensemble Caprice.

Le guitariste flamenco Jesse Cook annonce aussi sur son site internet son passage au Centennial le 17 novembre prochain, de même que la pianiste jazz Marianne Trudel (30 mars).

Sur la page d'accueil du Théâtre Centennial, on indique que le site web est présentement en construction et sera mis en ligne mercredi.

10 000 $ et 2700 signatures

En février dernier, on apprenait que l'Université Bishop's, à cause des compressions imposées par le gouvernement Couillard, retirait son soutien annuel de 200 000 $ (soit le tiers du budget) à la salle de spectacles. Des pourparlers ont ensuite commencé avec le ministère de la Culture et des Communications, le Conseil des arts et lettres du Québec et la Ville de Sherbrooke. Le maire Bernard Sévigny ne fermait pas la porte à un éventuel soutien de la Ville pour aider au maintien de la programmation du Théâtre Centennial.

Une campagne de sociofinancement a ensuite été lancée en avril, pour démontrer à la Ville et au gouvernement l'attachement de la population à la programmation du Centennial. L'objectif de 10 000 $ a finalement été dépassé en juin, pendant qu'une pétition permettait de recueillir près de 2700 signatures.

Au début d'avril, la coordonnatrice Luce Couture avait annoncé le sauvetage de la saison, mais avait précisé le surlendemain, par lettre ouverte, que ses propos avaient été mal interprétés et que le soutien des partenaires n'était pas encore assuré.

Le Centennial reçoit aussi 60 000 $ par année du ministère de la Culture et des Communications, par plans triennaux.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer