• La Tribune > 
  • Arts 
  • > La Vie en Estrie : La fin d'une belle aventure 

La Vie en Estrie : La fin d'une belle aventure

«Quand une porte se ferme, une autre s'ouvre.» (IMACOM, RENÉ MARQUIS)

Agrandir

IMACOM, RENÉ MARQUIS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
GABRIÈLE ROY
La Tribune

(SHERBROOKE) «Quand une porte se ferme, une autre s'ouvre.»

Véronique Saumure est aux prises avec un mélange d'émotions face au dernier épisode de La Vie en Estrie qui sera diffusé aujourd'hui sur le réseau TVA. Elle se dit heureuse d'entamer un nouveau chapitre, mais très triste pour les gens de la région qui en quelque sorte perdent une visibilité importante.

«Je ne pense pas à moi là dedans, je pense aux gens de la région et aux artistes qui vont perdent une belle vitrine», dit l'animatrice qui est au sein de l'équipe depuis bientôt six ans.

«De mon côté je ne pensais vraiment pas être la dernière animatrice de La Vie en Estrie, dit-elle. D'ici quelques années, je pensais peut-être laisser mon siège à quelqu'un d'autre qui lui aussi aurait fait son apprentissage... parce que c'est une belle école La Vie en Estrie.»

Originaire de l'Outaouais, elle affirme d'ailleurs avoir découvert l'Estrie grâce à cette émission. «C'est sûr que j'ai découvert la région via les artistes et les artisans que j'ai reçus, qui eux me parlaient souvent des activités qui sont offertes dans la région, dit-elle. Depuis le tout début, quand j'ai des vacances, c'est ici que je les passe.»

Accueillant des gens tels que France Beaudoin, Mireille Roberge, Vincent Vallière, Garou et Alexandre Poulin, l'émission a été un beau tremplin pour plusieurs artistes de la région. Certains d'entre eux ont même fait leur début à La Vie en Estrie. «Autant pour les artistes connus que pour ceux qui n'auraient pas eu la chance d'avoir une visibilité télévisuelle, c'était une fierté de passer à TVA et à l'émission, puisque ça leur a donné un beau support visuel.»

Lorsqu'elle parle de ses moments favoris en tant qu'animatrice, elle sourit à grandes dents en se rappelant l'entrevue virale qu'elle a faite avec les elfes de la vapeur. Elle n'oublie également pas les deux grossesses qu'elle a vécues à l'écran et les Monsieurs et Madame Tout-Le-Monde que' elle a rencontrés. Elle se dit d'ailleurs très privilégié d'avoir rencontré toutes ces personnes par le biais de son émission, l'amenant à réaliser que tout le monde à une histoire, un vécu et quelque chose à raconter.

Des surprises

L'émission «d'au revoir» diffusée aujourd'hui à 15 h sera une surprise pour les auditeurs, mais également pour l'animatrice. Mme Saumure explique qu'elle s'entretiendra avec la première animatrice de La Vie en Estrie pour la première partie de l'émission, mais que la deuxième partie reste toutefois un mystère. «Il va y avoir plein de choses pour l'émission spéciale, mais on ne m'a rien dit. Je sais qu'il va y avoir beaucoup d'émotions, de moments marquants et pleins de petit bonheur, dit-elle. Plusieurs anciennes animatrices ont aussi fait des messages.»

Véronique Saumure continuera à présenter la météo au TVA nouvelles de 18 h. Par ailleurs, elle sera collaboratrice pour l'émission du matin à RougeFm.

«Tous les mardis matin à 7 h 40, je vais avoir une chronique où je vais parler de la vie, des enfants, du chum, du travail et du bordel que tout ça peut créer quand c'est mis dans le même sac, conclut-elle. Je reste ouverte à d'autres projets qui pourraient se présenter au courant des prochaines semaines.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer