Talents 100% sherbrookois

Ce n'est pas la relève musicale qui manque dans la région de Sherbrooke. Ils... (IMACOM, RENÉ MARQUIS)

Agrandir

IMACOM, RENÉ MARQUIS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Emanuelle Boutin-Gilbert
La Tribune

(SHERBROOKE) Ce n'est pas la relève musicale qui manque dans la région de Sherbrooke. Ils sont plus d'une vingtaine de groupes à avoir envoyé leurs candidatures au concours Sherbrooklyn, mais seulement huit se produiront sur la scène du théâtre Granada en septembre.

Hier, en fin d'avant-midi, on a pu apprendre ceux qui figurent parmi les huit groupes qui se sont classés pour être finaliste à la cinquième édition du concours Sherbrooklyn 107,7 FM. Certains des artistes émergents se sont donnés en spectacles dans le grand hall du Granada et ont offert un aperçu de leur talent aux médias ainsi qu'aux autres finalistes.

Le concours qui constitue une vitrine intéressante pour les jeunes artistes qui souhaitent percer dans l'univers musical offre des prix et bourses qui totalisent vingt mille dollars. En effet, ceux qui remporteront le premier prix repartiront avec 7000 $ en bourse ainsi qu'une session en studio d'enregistrement de même qu'une séance photo et vidéo. Les deuxième et troisième places gagneront quant à eux, respectivement, 2000 $ accompagnés d'une guitare et une bourse de 1000 $.

Celle qui a brisé la glace hier matin, c'est Arielle du groupe Arielle and the 7 Seas. Une formation composée d'elle et de son père ainsi que de plusieurs autres musiciens. Des saveurs soul, jazz et pop seront au rendez-vous alors que la voix douce et sensuelle de la jeune femme vous transportera certainement.

Du côté de Gräm, il s'agit d'une formation qui existe depuis près de trois ou quatre ans et qui présentera des chansons aux influences rock vintage.

Le duo de VOA est constitué par deux membres qui se sont retrouvés après pas moins de dix ans de séparation.

Lithium Bridge est un groupe de trois jeunes hommes originaires de Sherbrooke qui se connaissent depuis le secondaire. «On composait sur le bord d'un lac et on voulait quelqu'un aux percussions, c'est là qu'on a eu l'idée d'appeler Michael», racontent Vincent Dion et Charles Ratté.Peu après, ils ont commencé à créer et à mettre en scène leurs chansons. L'aventure s'annonce déjà très enrichissante et ils semblent très fébriles à l'idée de se faire remarquer pendant la compétition. «Ça va être incroyable la visibilité que ça va nous offrir», s'enthousiasme déjà le groupe.

Du côté de Black Fin, il s'agit d'un groupe de jeunes qui à la base chantait en français, qui a néanmoins décidé de se tourner vers la langue de Shakespeare. Le groove du groupe semble intéressant, les musiciens offriront d'ailleurs une prestation qui devrait se rapprocher du rock et du blues.

Les sept membres multi-instrumentistes d'Eager Dance n'ont pas voulu trop en révéler sur leur prestation et préfèrent garder un peu de mystère autour de leur art particulier. Par ailleurs, un premier album devrait être lancé le 26 septembre.

Twenty-one Twenty, composé de quatre personnes, regroupe trois membres qui se connaissent depuis plusieurs années et composent depuis déjà trois ans. La dynamique entre les membres semble très belle et promet de conquérir le public.

Finalement, la soirée de vendredi se clôturera par Unchained, un groupe de heavy rock avec un petit côté métal. «On va vous défriser le toupet quand on va jouer», s'est enquis l'un des deux membres présents à la conférence de presse.

Les billets sont déjà en vente au théâtre Granada au coût de 10 $.

10septembre, 19h30

Arielle and the 7 Seas Gräm

Lithium Bridge VOA

11septembre, 19h30

Black Fin

Eager Dance

Twenty-One Twenty

Unchained

12septembre, 19h30

Quatre groupes en finale

Edwar7, gagnant en 2014

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer