La littérature au coeur jeune

Le directeur de la programmation des 13es Correspondances... (Imacom, Julien Chamberland)

Agrandir

Le directeur de la programmation des 13es Correspondances d'Eastman, Étienne Beaulieu, a mentionné qu'à la lumière des propos tenus au cours de l'événement, le discours sur la jeunesse se renouvelait parmi les auteurs.

Imacom, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(EASTMAN) Plus que jamais cette année, les Correspondances d'Eastman ont tendu la plume à la jeunesse.

Raphaël Bédard-Chartrand, directeur général des Correspondances d'Eastman.... (Imacom, Julien Chamberland) - image 1.0

Agrandir

Raphaël Bédard-Chartrand, directeur général des Correspondances d'Eastman.

Imacom, Julien Chamberland

Avec comme thème central l'enfance et un volet jeunesse agrandi comprenant des activités animées par de grands noms tels que Dany Laferrière, Simon Boulerice et Sonia Sarfati, les 13es Correspondances d'Eastman ont nourri leur stylet de cet univers à l'imagination infinie. Du propre avis du directeur général de l'événement, Raphaël Bédard-Chartrand, le volet jeunesse a de nouveau connu un franc succès cette année.

«Il a débordé à chaque grande activité qu'il y a eu. J'ai été particulièrement comblé quand un petit garçon d'environ 7 ans est parti du volet jeunesse vers l'atelier des artisans et a acheté un petit livre qu'un artiste a fait. Il lui a vendu, au rabais bien entendu, un carnet blanc pour qu'il puisse écrire. Je me suis alors dit que j'avais réussi», a-t-il résumé.

Plus de 5000 visiteurs

M. Bédard-Chartrand en était à sa première année à la direction générale des Correspondances, une édition marquée par une programmation étincelante qui n'a certes pas nui au nombre de visiteurs, plus de 5000 selon les premiers chiffres estimés par l'organisation.

«La grande entrevue avec Serge Bouchard, la classe de maître de Robert Lalonde, ce sont des événements où les invités ont été très généreux. Lorsque nous avons des têtes d'affiche de la sorte qui donnent autant au public, c'est extraordinaire, c'est festif et les participants, qu'ils soient des érudits, des passionnés des lettres ou seulement des festivaliers, sont ravis et charmés.»

Les Correspondances ont par ailleurs couronné cinq auteurs ayant participé au concours littéraire Interlettre dimanche en fin d'après-midi. En plus des missives écrites dans ce cadre, près de 1000 personnes ont posté gratuitement des lettres écrites dans les jardins d'écriture d'Eastman.

La grande fête des lettres reprendra racine à Eastman en août prochain pour une 14e édition. Déjà, on sait que les organisateurs souhaitent poursuivre le développement du volet jeunesse afin de remplir sa mission de promouvoir la lecture et la littérature.

«Il n'y a pas plus efficace que de le faire auprès des enfants», souligne à ce propos M. Bédard-Chartrand.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer