Pour échanger et apprendre

Toutes deux membres du Comité d'action culturelle de... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Toutes deux membres du Comité d'action culturelle de Magog, Christiane Fafard et Marie-Claire Plante participeront à l'édition 2015 du symposium EstivArts, qui aura lieu samedi et dimanche au centre communautaire de Magog.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(MAGOG) Les participants à la 13e édition du symposium EstivArts ont une chose en commun : ils produisent tous des oeuvres d'art visuel. Par contre, ils sont loin d'avoir tous la même démarche artistique.

Sur le dépliant qui annonce l'édition 2015 d'EstivArts, on aperçoit une oeuvre réalisée par chacun des 32 artistes inscrits au symposium. Plusieurs des oeuvres qu'on voit comportent des visages, des corps ou des paysages. Certaines ont cependant une facture résolument abstraite.

Tous les artistes qui participeront au symposium disposeront d'une tente de trois mètres par trois pendant l'événement de deux jours, organisé par le Comité d'action culturelle de Magog. Ils pourront recevoir les visiteurs à l'intérieur pour leur présenter des oeuvres de leur cru et leur faire part de mille détails concernant les techniques qu'ils utilisent.

Présidente du Comité d'action culturelle de Magog, Marie-Claire Plante attend avec impatience la prochaine édition de l'événement annuel. Elle a commencé à peindre des toiles plus abstraites et est pressée de savoir comment son changement de cap est accueilli par le public.

«Je fais de l'abstrait depuis un an alors que j'étais plus dans le figuratif avant, confie Mme Plante. Je trouve ça stimulant de montrer des toiles nouvelles aux gens.»

D'ailleurs, le contact entre l'artiste et le public constitue une des composantes essentielles de l'événement. «Il faut comprendre qu'on travaille tous beaucoup en atelier. Il est important, à un certain moment, qu'on puisse sortir et aller à la rencontre des gens avec nos toiles, nos sculptures», explique la présidente du Comité d'action culturelle.

Marie-Claire Plante mentionne que le contexte se prête clairement à l'échange durant le symposium, qui se tiendra samedi et dimanche. «Tout le monde est sous de petits chapiteaux alors c'est convivial et détendu.»

Coordonnatrice du Comité d'action culturelle, Christiane Fafard souligne par ailleurs qu'elle apprend toujours beaucoup lorsqu'elle participe à un symposium. «Rencontrer des gens qui font le même travail que nous, ça nous permet de découvrir différentes choses qui nous influenceront plus tard en tant qu'artiste. C'est très formateur», explique-t-elle.

Si les échanges sont nombreux, cela ne signifie pas que tout est partagé. «On ne dévoile pas tout sur nos techniques de création, par exemple», remarque Marie-Claire Plante.

Le bon endroit

À nouveau cette année, les tentes des participants à EstivArts seront montées sur les terrains du centre communautaire de Magog. L'endroit est tout à fait idéal pour ce type d'événement, selon Mme Plante.

Non seulement le site est-il en plein coeur du centre-ville de Magog, une localité touristique, mais il est situé à proximité d'un large stationnement, soit celui de l'église Saint-Patrice.

«Le fait que Magog soit une ville touristique est un avantage pour nous, étant donné que ça nous permet d'attirer plus facilement des visiteurs. Il y a beaucoup de touristes dans la ville, à ce moment-ci de l'année, et c'est bon pour nous», fait valoir Marie-Claire Plante.

«Cette ville est la chouchou de nombreuses personnes, notamment dans la région de Montréal. Ses bons restaurants et son lac ont toujours la cote. Ils lui procurent un avantage encore aujourd'hui au plan touristique. C'est probablement pourquoi l'achalandage lors de notre événement se maintient d'une année à l'autre», soutient Christiane Fafard.

Une «belle ouverture»

D'autre part, la présidente du Comité d'action culturelle estime que la Ville de Magog est un «bon partenaire» pour son organisation. «Elle nous facilite la vie en nous donnant accès à différents lieux ou installations. Elle a une belle ouverture en ce qui concerne la culture.»

À ce sujet, notons que le Comité d'action culturelle organise quatre expositions collectives par année à l'intérieur du Centre d'arts visuels de Magog, un espace créé ces dernières années par la municipalité.

La majorité des participants à EstivArts proviennent de la région de Magog et de Sherbrooke cette année. Néanmoins, quelques artistes de l'extérieur de l'Estrie seront de la partie. La présidence d'honneur de l'édition 2015 a été confiée à la peintre Marlène Vachon.

jean-francois.gagnon@latribune.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer