• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Bobby Bazini fracasse un record au Festival de blues 

Bobby Bazini fracasse un record au Festival de blues

Plusieurs artistes de renom ont foulé la scène du parc Terre-des-jeunes de... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Plusieurs artistes de renom ont foulé la scène du parc Terre-des-jeunes de Victoriaville au cours des dernières années, mais aucun n'a réussi à attirer autant d'amateurs que Bobby Bazini, au cours de la soirée de samedi.

Le président du Festival de blues de Victoriaville, Jean-Philippe Boutin, évalue à près de 15 000 le nombre d'amateurs à avoir convergé vers l'agora naturelle afin d'assister au spectacle de l'une des vedettes de l'heure du monde musical québécois. Cet achalandage monstre permet à l'événement d'atteindre le total combiné de 20 000 visiteurs pour la première fois de son histoire.

«Avec une tête d'affiche un peu plus jeune, on a réussi à faire sortir une clientèle qui était plus difficile à attirer, celle des 25 à 45 ans. Non seulement nous sommes parvenus à les intéresser, mais un spectacle de cette trempe a convaincu des gens d'aussi loin que Montréal et Québec de venir», explique l'administrateur.

Au cours de sa prestation, la première dans la région cet été, Bazini a interprété des chansons de ses deux albums : Better in Time et Where I Belong. Il a lancé son spectacle avec les chansons Where I Belong, Turn me on et Oh Katy afin de chasser les quelques gouttes de pluie qui ont fait craindre la foule et réchauffer l'ambiance. Le spectacle a duré quelque 90 minutes.

La veille, Bob Walsh, Bryan Tyler et Jim Zeller, qui était de retour après près de dix ans d'absence, ont donné un bon moment aux amateurs de blues purs et durs. Ils ont été quelques milliers à se rendre au parc afin d'assister aux spectacles. La soirée de jeudi a été plus difficile, notamment à cause du temps incertain.

Jean-Philippe Boutin et son équipe envisagent d'ajouter un nouveau volet à leur Festival de blues afin de mieux combler les journées et d'encourager les amateurs de l'extérieur à passer quelques jours dans les Bois-Francs.

«On pense peut-être faire quelque chose avec de la bouffe ou de la bière, il y a plusieurs idées sur la table, il ne reste qu'à les évaluer. Ça prend des ressources et une bonne formule pour faire ça», explique-t-il.

Partager

À lire aussi

  • Sylvie Desgroseilliers attend toujours

    Arts

    Sylvie Desgroseilliers attend toujours

    Le passage controversé de Sylvie Desgroseilliers à la populaire émission La voix n'aura finalement pas eu l'effet recherché pour la chanteuse, qui... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer