• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Soirée à la hauteur de deux légendes à la Fête du lac des Nations 

Soirée à la hauteur de deux légendes à la Fête du lac des Nations

Transcendant les générations avec ses chansons, Robert Charlebois... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Transcendant les générations avec ses chansons, Robert Charlebois a su atteindre personnellement chaque individu de la foule en s'adressant à eux comme à un bon ami.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Emanuelle Boutin-Gilbert
La Tribune

(SHERBROOKE) Les Sherbrookois ont eu droit à des prestations électrisantes, hier soir. L'indémodable Robert Charlebois a su garder son public en émoi du début à la fin, alors que Dumas a offert une prestation explosive.

Malgré l'orage qui menaçait de s'abattre sur Sherbrooke samedi soir, les gens se sont massés pour la générosité incommensurable de Dumas et pour voir la légende vivante qu'est Robert Charlebois.

Loin d'être un « gars bien ordinaire » comme il le dit dans sa fameuse chanson, le pionnier de la musique québécoise a su faire rire, chanter et pleurer l'audience. Certains ont été émus par le voyage dans le temps qu'a offert Robert Charlebois, alors que d'autres l'ont été par les souvenirs qu'évoquaient, une à une, ses chansons.

Transcendant les générations avec ses chansons, il a su atteindre personnellement chaque individu de la foule en s'adressant à eux comme à un bon ami.

Si les rides laissaient entrevoir la sagesse de l'homme, le chanteur iconique de 71 ans n'a pas laissé paraître son âge sur scène. Il s'est déhanché, a dansé et a occupé toute la scène de son énergie contagieuse. Et c'est sans parler de sa voix, tout aussi jeune et puissante qu'à ses débuts il y a 50 ans.

De ses plus récentes chansons en passant par les succès qui ont fait de lui un incontournable de la chanson québécoise, le spectacle de près de deux heures était parfaitement orchestré, et c'est sans parler du talent théâtral de Robert Charlebois. 

Parmi la vingtaine de chansons, les spectateurs se sont laissé transporter, navigant ainsi entre The Frog Song, J't'aime comme un fou, Les talons hauts, Entre deux joints, Je reviendrai à Montréal, Les ailes d'un ange, et sans oublier Lindberg.

 

Comme sur un plancher de danse

Avec sa réputation de bête de scène qui le suit partout, les attentes étaient élevées et c'est avec l'impression du devoir accompli qu'il a laissé un public comblé tomber entre les mains du grand Charlebois. 

C'est d'abord devant une maigre foule, néanmoins réceptive que Dumas a commencé sa prestation. Le chanteur avait fait la promesse de transformer les devants de la scène en la plus grande piste de danse de la Fête du lac des Nations. Bien que ça n'ait pas été une tâche facile, Dumas a tenu sa promesse : lorsqu'il a quitté la scène, le public était électrisé, rechargé par l'énergie inépuisable du chanteur. 

Le chanteur originaire de Victoriaville a offert un heureux mélange entre ses plus grands succès et quelques nouveautés issues du dernier album, passant par des titres comme J'erreAlors, alorsLe bonheurSa chambre et Ne me dis pas

Infatigable, il a aussi offert une prestation à plus petite échelle au OMG Burger à la toute fin de la soirée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer