Simple plan: un retour attendu

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Il y a une décennie que Simple Plan n'a pas mis le feu à des planches sherbrookoises. Le groupe se fera pardonner cet hiatus en donnant ce soir le coup d'envoi d'une tournée sur deux continents devant le parterre gazonné du parc Jacques-Cartier.

Les festivaliers entendront-ils en primeur intergalactique quelques nouvelles chansons, qui doivent se retrouver sur le cinquième album studio des Montréalais, attendu en octobre? Le guitariste Sébastien Lefebvre préfère faire durer le suspense.

«Je peux seulement vous dire qu'il y aura une ou deux surprises au programme», lance-t-il, au téléphone. «Et nous aurons une petite nervosité. Nous avons tellement hâte de remonter sur scène.»

Le quintette n'a pas donné de spectacles depuis un an, mis à part celui pour la Fondation qui porte son nom. Depuis samedi dernier, Pierre, Chuck, David, Jeff et Sébastien se retrouvent tous les jours dans un local de répétition, pour se remettre les tubes dans la tête et dans les doigts. Rouillés, les trentenaires?

«On ne reste pas rouillés longtemps, non. Ça nous surprend, même, de voir à quel point on ne perd pas la main. Ce printemps, nous devions faire des prestations pour Coca-Cola à Toronto et à Moncton, mais n'avions pas le temps de répéter avant. Nous avons seulement pratiqué un peu, chacun de son côté, et, après le test de son, nous n'en revenions pas de voir que nous étions bons!»

Pour cette tournée estivale, qui fera rebondir la formation du Vans Warped Tour américain, aux festivals de Reeding et de Leeds en Grande-Bretagne et au Rock in Roma en Italie, le plan sera simple pour Simple Plan : présenter le spectacle que ses fans veulent voir. «Nous avons maintenant l'embarras du choix pour monter nos setlists. Sur notre soixantaine de chansons, il y a en une douzaine que nous n'avons pas le choix de jouer, les favorites. On comble le vide en pigeant de façon assez égale dans tous nos albums.»

Punk dans le coeur

Au printemps dernier, les membres de Simple Plan, qui habitent maintenant dans des villes différentes, se sont retrouvés à Los Angeles pour enregistrer, au studio du réalisateur Howard Benson, l'album qui succédera à Get Your Heart On! (sorti en 2011). Le premier extrait Saturday, lancé la semaine dernière, ouvre la fenêtre sur un vent plus pop que jamais.

«Ce sera un album très éclectique, tout en restant fidèle au son Simple Plan. C'est important pour un groupe d'évoluer, de se soumettre à de nouvelles influences. Par exemple, Summer Paradise était très différente de notre style habituel, mais a très bien fonctionné. On retrouvera des chansons d'été, des chansons plus douces, d'autres avec une saveur seventies, voire Motown. Pour la première fois, on a même invité des trompettes en studio», annonce le membre de ce groupe qui affectionne les caméos musicaux (featurings). On entendait notamment Marie-Mai, Sean Paul, K'Naan et Natasha Beddinfield sur son dernier album.

Tenues secrètes pour l'instant, les nouvelles collaborations seront annoncées bientôt. Si les Montréalais ont créé des chansons avec Bobby Bazini au cours des derniers mois, aucune ne se retrouvera toutefois sur le prochain disque.

D'album en album, de Welcome to my Life à Jet Lag, Simple Plan a doucement glissé vers un son pop, calibré pour les radios commerciales. Mais que reste-t-il de son punk décoiffant des débuts? «Le punk est resté dans notre attitude plus que dans notre musique. Dans notre façon de prendre les choses en main, de ne pas nous faire bosser par les critiques. Nous restons très impliqués dans tous les volets de notre carrière. Nous avons choisi nous-mêmes notre réalisateur. Nous avons eu nous-mêmes l'idée de notre séance de photos pour l'album et du clip que nous tournerons bientôt. Notre démarche reste très ancrée dans le DIY (do it yourself).»

Après la sortie de l'album, les cinq copains se lanceront dans une tournée mondiale de 18 mois, au cours de laquelle ils visiteront notamment l'Amérique du Sud, l'Europe, l'Australie, le Japon et l'Asie du Sud-Est.

Les autres galaxies attendront encore un peu...

Vous voulez y aller?

Ce soir, 22h 30

Fête du lac des Nations

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer