Trois pièces pour ravir les amateurs

Les comédiens Suzanne Harpin, Marco Audet, Francis Roy... (La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

Les comédiens Suzanne Harpin, Marco Audet, Francis Roy et Joannie Gagnon, dans une scène de la pièceBonnie et Claud, présentée les vendredis et samedis jusqu'au 18 juillet au Théâtre de la première scène de Marston.

La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(MARSTON) Ce ne sont pas une, ni deux, mais trois pièces qui seront présentées cet été par le Théâtre de la première scène de Marston. Trois productions de théâtre amateur se succéderont de la fin juin à la fin d'août, au grand plaisir du copropriétaire et porte-parole du théâtre Guy Gagnon.

«Avec les troupes d'amateurs, nous avons parfois des surprises. Elles ne plaisent pas toujours à tous les publics. Mais dans l'ensemble, jusqu'à maintenant, nous nous en sommes assez bien tirés. Et cette année, les comédiens que nous avons sont des amateurs qui ressemblent beaucoup à des professionnels!» affirme-t-il.

«Si nous en sommes déjà à notre huitième saison de cette aventure spéciale, c'est aussi grâce à nos précieux commanditaires et collaborateurs!» ajoute-t-il.

Les représentations ont toujours lieu les vendredis et samedis soir, à 20 h. La première pièce, Bonnie et Claud, de l'auteur Yves Amyot, sera présentée du 26 juin au 18 juillet, dans une mise en scène de Guy Gagnon. Les comédiens Guy Dostie, Suzanne Harpin, Marco Audet, Joannie Gagnon et Francis Roy jouent l'histoire d'un couple d'amoureux sans histoire qui décide de passer aux actes et de voler une banque pour réaliser le rêve de sa vie.

Deuxième pièce de la saison, Pas de pitié pour le docteur réunira sur scène neuf comédiens de la troupe La Grande Tablée de Disraeli, toujours les vendredis et samedis, du 24 juillet au 8 août. La pièce raconte l'accueil d'un nouveau médecin et de sa secrétaire par un village qui leur déroule le tapis rouge, mais qui découvre que la réputation du médecin n'est pas blanche comme neige.

Enfin, du 14 au 29 août, le public pourra découvrir la pièce Relaxe, Max, relaxe, un texte très actuel de l'auteur charlebourgeois Yvon Brochu, racontant l'histoire de Max, un homme d'affaires prospère qui n'a pas le temps de relaxer. En repos forcé, à contrecoeur, il aura beaucoup de difficultés à respecter les consignes de son médecin. Entouré de sa femme, sa fille et son partenaire d'affaires, il devra surmonter le défi impossible d'apprendre à déléguer.

Plus d'informations sur le site www.theatredelapremierescene.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer