• La Tribune > 
  • Arts 
  • Boeing Boeing: prêts pour l'embarquement 

Boeing Boeing: prêts pour l'embarquement

Les comédiens de Boeing Boeing Martin Héroux et... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Les comédiens de Boeing Boeing Martin Héroux et Bernard Fortin, en compagnie du metteur en scène André Robitaille

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Après deux mois et demi de répétition, l'équipe de Boeing Boeing est fin prête à faire monter les premiers passagers à bord d'une Maison des arts finement décorée pour l'occasion. La Meute d'André Robitaille propose un vol d'un peu plus de deux heures marqué d'un humour fin, de coups d'éclat et même d'une belle morale à la clé.

« C'est une pièce intéressante au cours de laquelle les gens en auront plein la vue, c'est un beau feu d'artifice », promet Bernard Fortin.

Lorsqu'ils ont accepté l'invitation de la compagnie de théâtre La Meute, les comédiens savaient très bien dans quoi ils s'embarquaient. Boeing Boeing n'en est pas à son premier vol, bien au contraire. Créée par Marc Camoletti en 1960, la pièce a été jouée à des milliers de reprises et a visité de nombreux pays. Elle a même inspiré un film mettant en vedette Tony Curtis et Jerry Lewis. Ceux qui ont déjà vu la pièce ou le film gagneront toutefois à s'amener à Drummondville cet été, car on a modifié tant le fuselage que la trajectoire.

« André a fait une belle adaptation, il l'a mise au goût du jour. Les textes sont plus concis. Les Français ont tendance à mettre beaucoup de mots pour exprimer une idée. De toute façon, c'est le genre de pièce qu'on gagne à revoir, il y a toujours des choses qu'on ne voit pas du premier coup », ajoute Martin Héroux, qui en sera à une première collaboration avec la troupe d'André Robitaille.

Des hôtesses en or

Il y a une quarantaine de vols au programme de Boeing Boeing du 13 juin au 5 septembre, l'une des pièces avec le plus grand nombre de représentations au Québec. Si la pièce est considérée comme une valeur sure, MM. Héroux et Fortin sont également convaincus d'avoir les meilleures collègues. Ils partageront la scène avec Pauline Martin, Martine Francke, Lise Martin et Caroline Bouchard.

« Les gens vont être épatés par nos hôtesses de l'air, ce ne sont pas des nunuches, elles sont belles à mourir. Des femmes de générations différentes qui se complètent et nous complètent de formidable façon. Personnellement, j'ai un coup de coeur pour Pauline Martin, elle a une intelligence incroyable de la comédie », complimente Bernard Fortin.

Une pensée pour Gilles Latulippe

Chaque fois qu'ils rentreront le train d'atterrissage cet été, les membres de l'équipage auront sans doute une petite pensée pour Gilles Latulippe, ce valeureux capitaine qui a rendu l'âme un peu trop rapidement, l'été dernier, alors qu'il n'avait pas encore tout à fait complété sa mission.

Interrogés à savoir s'ils avaient de la pression à succéder à un tel monument, MM Héroux et Fortin ont affirmé avoir de la chance de suivre ses pas.

« C'est un honneur et un grand défi pour moi de pouvoir perpétuer son oeuvre. On compte utiliser son énergie pour divertir les gens encore cette année. Je suis convaincu que c'est ce qu'il aurait voulu », estime Bernard Fortin.

ypoisson@latribune.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer