Faire revenir la musique à North Hatley

Pauline Farrugia ne connaissait pas le Festival du lac Massawippi (FLM)... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(North Hatley) Pauline Farrugia ne connaissait pas le Festival du lac Massawippi (FLM) uniquement comme spectatrice. La clarinettiste y a aussi joué, au sein du quintette à vent Estria et du Trio d'anches de l'Estrie. Son conjoint, le hautboïste Étienne de Médicis, a aussi donné un récital solo lors de ce festival de musique qui a égayé pendant 25 ans les dimanches printaniers de North Hatley, jusqu'en 2007.

Il était donc normal pour la musicienne de tenter de ressusciter l'événement, surtout depuis qu'elle a été élue conseillère municipale. C'est maintenant chose faite : le tout nouveau Festival Musique Massawippi prendra son envol en juin, pour quatre semaines. Pauline Farrugia a préféré commencer par une première édition plus modeste (l'ancien FLM offrait dix concerts), pour vérifier l'intérêt du public. Si elle est un succès, cette première tentative pourrait prendre de l'expansion en 2016.

«Nous avons préféré modifier le nom de l'événement parce qu'il y a quand même des différences. Les concerts auront lieu le samedi soir au lieu du dimanche matin. Nous avons aussi ajouté des conférences juste avant les concerts, à 19 h 30.»

La musicienne en a eu l'idée en mettant sur pied sa série Génie en gris cette année (il en reste d'ailleurs un, le 5 juin). Ces conférences-concerts mettaient en évidence les compositeurs et artistes qui ont été les plus prolifiques dans leurs vieilles années.

«C'est une formule très appréciée. Les gens trouvent que cela ajoute à l'expérience de parler d'abord de l'oeuvre avant de l'écouter», poursuit Pauline Farrugia.

Jumelage parfait

Justement, la musicienne a trouvé un jumelage parfait lorsque son beau-frère, le musicologue François de Médicis, a donné en mars une conférence sur César Franck en compagnie du pianiste estrien Tristan Longval-Gagné.

«François a eu un véritable coup de coeur pour Tristan. Nous les avons donc réinvités ensemble pour le concert du 13 juin, où Tristan jouera des oeuvres de Scriabine, Chopin, Liszt et Wagner. Tristan nous permet d'atteindre un de nos objectifs, soit d'inviter au moins un musicien d'ici, comme on le faisait au Festival du lac Massawippi.»

Dans le cas du concert d'ouverture, ce sont les musiciens eux-mêmes qui donneront la conférence. Le duo de musique ancienne Les voix humaines viendra dans une formule quatuor qu'il a surnommée Consort de violes.

Les deux derniers concerts ont été confiés à des duos violon-piano (Jonathan Crow et Philip Chiu) et flûte-piano (Timothy Hutchins, flûte solo de l'OSM, et son épouse).

«Je tenais à avoir au moins un concert avec instrument à vent», souligne la clarinettiste.

Redevenir un centre culturel

On peut acheter des billets ou s'abonner en visitant le site internet (pages.globetrotter.net/estria/MusiqueMassawippi.html) ou en passant par le Centre Uplands de Lennoxville (argent comptant seulement).

Pauline Farrugia n'a pas eu trop de difficulté à obtenir un soutien financier pour cette première édition. «Nous sommes appuyés par la MRC, la municipalité, même l'ancienne Fondation du FLM, qui existe toujours. Nous avons reçu plusieurs dons personnels des gens de North Hatley. Tout le monde est intéressé à ce que le village redevienne un centre culturel. Le stationnement est redevenu gratuit», rappelle-t-elle.

Quant aux concerts estivaux gratuits du parc Dreamland, qui avaient repris de l'aplomb l'an dernier avec des prestations le samedi soir et le dimanche midi, ils seront de retour dès le 11 juillet, pour un total de 17 concerts.

Quoi : Festival Musique

Quand : Les 6, 13, 20 et 27 juin

Billets : 30(100 $ pour les quatre concerts)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer