• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Charles-Antoine Gosselin a reçu le coup de pied attendu des Francouvertes 

Charles-Antoine Gosselin a reçu le coup de pied attendu des Francouvertes

Même s'il a gagné des heures d'enregistrement en... (Photo: Jean-François Leblanc)

Agrandir

Même s'il a gagné des heures d'enregistrement en studio à la finale des Francouvertes, Charles-Antoine Gosselin prendra le temps qu'il faudra avant de déposer ses chansons sur bandes.

Photo: Jean-François Leblanc

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Charles-Antoine Gosselin ne passera pas à la postérité en tant que lauréat de la 19e édition des Francouvertes. Ce titre revient à l'Abitibien Dylan Perron et à son groupe de bluegrass Élixir de Gumbo. L'histoire devrait toutefois se rappeler que l'auteur-compositeur-interprète sherbrookois a terminé deuxième et est reparti du Club Soda lundi soir chargé comme un mulet, une ribambelle de prix accrochée au cou.

Le chanteur, qui a quitté le nid de son groupe Harvest Breed pour voler en solo, s'était inscrit au concours sans aucune attente, simplement pour aller tester son nouveau matériel en français. L'enthousiasme du public et du jury, à chaque étape, l'a dérouté.

« C'était écoeurant! Bien sûr, j'aurais aimé gagner. Plus tu avances dans le concours, plus tu deviens gourmand. Mais quand je remets tout ça en perspective, je n'aurais pu espérer une réponse aussi positive. J'ai fait mes petites tounes tranquilles de la façon la plus simple et authentique possible. Et les gens ont visiblement aimé l'essence de ce que je fais », se réjouissait hier le faiseur de folk, qui réside depuis peu dans les Laurentides.

Sa prestation en finale lui a notamment valu 20 heures d'enregistrement en studio, 30 heures dans un local de répétition, une session vidéo à ICI Musique et des spectacles aux FrancoFolies et à la vitrine du ROSEQ. Il a aussi remporté la Bourse Artisti de 1000 $, récompensant la meilleure interprétation, ce qui s'ajoute au Prix SOCAN de la chanson primée qu'il avait reçu en demi-finale pour Il m'en aura fallu du temps.

« Ça me donne le coup de pied pour continuer à avancer dans ce projet », soutient celui qui passera les prochaines semaines à monter un spectacle avec ses musiciens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer