• La Tribune > 
  • Arts 
  • > L'auteure Amélie Dubois récompensée par la SSJB 

L'auteure Amélie Dubois récompensée par la SSJB

Amélie Dubois... (Archives La Tribune)

Agrandir

Amélie Dubois

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La Danvilloise d'origine Amélie Dubois - qui a publié dix romans en moins de quatre ans, dont Ce qui se passe au Mexique reste au Mexique! - a reçu dimanche  le prix Juge-Lemay décerné par la Société Saint-Jean-Baptiste du Diocèse de Sherbrooke.

« C'est ma région, je viens d'ici, alors ça me fait très plaisir! C'est comme si mes parents ou mes proches me disaient : Amélie, on est fiers de toi, lâche pas! » s'est exclamée l'auteure.

Le succès et la reconnaissance déferlent ces derniers temps sur les épaules de celle qui a commencé à écrire en 2011. Avec des ventes totales de 240 000 exemplaires, Mme Dubois a vu tous ses livres être sacrés best-sellers, et peut vivre de sa plume. Elle a reçu en 2013 le prix Grand public La Presse au Salon du livre de Montréal pour son roman relatant les aventures cocasses de trois amies en voyage au Mexique, livre pour lequel une adaptation cinématographique est d'ailleurs prévue.

« C'est comme si on me donnait une tape dans le dos qui me donne du souffle dans les ailes », dit celle qui a deux livres en chantier.

Nominations à la SSJB

La Société Saint-Jean-Baptiste tenait aussi son assemblée générale hier. Durant celle-ci, les mandats de plusieurs membres du conseil d'administration ont été reconduits. La secrétaire Pauline Roy-Quintal a pour sa part laissé sa place à Charles Poulin, qui était déjà conseiller à la SSJB. De son côté, Alain Delage est devenu premier conseiller.

Pour ce qui est de la direction générale, laissée vacante par Marcel Bureau en décembre dernier, elle est toujours assumée par le Conseil diocésain.

« Le Conseil étudie actuellement le mode de gestion de la gouvernance. S'il y a des changements à apporter, nous le ferons; nous sommes dans une période de réduction de la masse salariale, mais nous voulons continuer à avoir une bonne gestion. Il y a des choix à faire », souligne le nouveau secrétaire Charles Poulin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer