• La Tribune > 
  • Arts 
  • > L'année de la confirmation au Festival du cinéma du monde 

L'année de la confirmation au Festival du cinéma du monde

La deuxième édition du Festival cinéma du monde aura été... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

La deuxième édition du Festival cinéma du monde aura été l'année de sa confirmation. Malika Bajjaje, cofondatrice, Pepita Ferrari, présidente du jury de la compétition régionale, Denis Hurtubise, confondateur, Mathieu Drouin, lauréat du meilleur court métrage de la région estrienne, Claude Belleau, président du conseil d'administration, et Jean-François Chicoine, président du jury de la compétition internationale, ont célébré leur réussite.

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Sherbrooke) La Maison du cinéma est un lieu de culte; c'est Jean-François Chicoine, président du jury de la compétition international du Festival du cinéma du monde de Sherbrooke, qui le dit.

Un lieu de culte en voie de devenir une grande famille, ajoute-t-il. « Et pour un pédiatre, une grande famille, c'est encore plus important qu'un lieu de culte », a-t-il lancé hier lors de la soirée de clôture du FCMS.

Ce qu'on peut en comprendre? C'est que la deuxième année du Festival aura été l'année de sa confirmation. L'achalandage dans toutes les activités a augmenté, même si l'événement aura duré un jour de plus que l'an passé. Et l'analogie de la famille est encore plus parlante lorsque Denis Hurtubise, confondateur de l'événement, fait remarquer qu'il y a eu significativement plus de jeunes dans le public lors de l'édition 2015.

« Mon but était d'inciter les jeunes à venir voir autre chose. Il y a un autre cinéma, c'est ce qu'on voulait leur montrer », dit-il.

La confondatrice Malika Bajjaje ajoute que le volet social souhaité était également particulièrement présent cette année, notamment avec les projections-débats. « Nous sommes un festival de cinéma, et bien qu'on le dise sans prétention, nous sommes aussi un événement responsable. On s'attarde aux enjeux internationaux, qu'on discute à travers les images », a-t-elle souligné.

La grande salle 12 était bien pleine autant lors de la soirée d'ouverture qu'à celle de fermeture, au cours de laquelle les gagnants des Prix Cercle d'Or ont été annoncés.

Les gagnants sont...

Le jury de la compétition internationale a décerné le prix du meilleur long métrage de fiction à deux films ex aequo : Jimmy P., de l'Américain Arnaud Desplechin, et Cañada Morrison (Sciences Naturelles), de l'Argentin Matías Lucchesi. Le prix du meilleur documentaire a été à Le Sel de la Terre, de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado.

C'est La marche du funambule, de Mathieu Drouin, qui a été nommé meilleur court métrage de la région estrienne. Le Prix Coup de coeur du public Radio-Canada a pour sa part été remis à La Famille Bélier, du Français Éric Lartigau.

Maintenant que les prix sont remis, les projections terminées et le popcorn balayé, les organisateurs se reposeront quelques heures... avant de recommencer à plancher sur la prochaine édition. Après tout, une grande famille, tout le monde le sait : c'est pas de tout repos!

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer