Double honneur pour Kiev Renaud

Kiev Renaud... (Photo fournie)

Agrandir

Kiev Renaud

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Gagnante du concours Sors de ta bulle! à 16 ans, la Sherbrookoise Kiev Renaud continue de faire les nouvelles avec ses nouvelles.

À 23 ans, elle surgit dans la liste des cinq finalistes du Prix de la nouvelle de Radio-Canada 2015, en plus de remporter la 30e édition du Prix du jeune écrivain de langue française.

«Je me sens heureuse et choyée. Le doute va de pair avec le travail d'écriture, des encouragements sont toujours les bienvenus!» nous a-t-elle écrit de Paris, où elle participe à des activités de promotion entourant son triomphe au concours de l'Association pour la promotion de la création littéraire réservé aux auteurs de moins de 27 ans.

Sa nouvelle Et couvertes de satin a été choisie parmi 975 textes provenant de 57 pays.

En amont de la remise officielle du prix, vendredi dernier, l'organisatrice des cabarets Lis ta rature a été invitée au Salon du livre de Paris, où elle a signé des dédicaces et participé à des tables rondes, et dans les studios de TV5, où elle a accordé une entrevue. «La vie jet-set!», a-t-elle commenté.

Marie Darrieussecq (Truismes, Il faut beaucoup aimer les hommes) apparaît dans la liste des anciens récipiendaires de ce prix.

Des ombres en lumière

C'est avec une autre nouvelle, Les ombres chassées, que l'étudiante à la maîtrise en création littéraire à l'Université McGill s'illustre au Prix de la nouvelle de Radio-Canada.

Son histoire «d'une enfant isolée par les rumeurs qui courent sur l'homosexualité de son père, mais qui soupçonne plutôt sa mère d'infidélité» est ressortie de la marée de mots des 800 auteurs canadiens ayant soumis un texte.

Le jury, composé des écrivains France Daigle, Mélanie Vincelette et Martin Michaud, a également retenu la création Une île au large de Francis Asselin, un ancien employé de La Tribune. Originaire de Drummondville, le journaliste travaille au pupitre de La Presse, à Montréal.

Les cinq finalistes empochent une bourse de 1000 $. Le nom du gagnant, qui recevra 6000 $, une résidence d'écriture en Alberta et verra son texte publié dans le magazine enRoute d'Air Canada et sur ICI.Radio-Canada.ca, sera dévoilé le 13 avril.

Marie-Pier Boisvert, de Sherbrooke, et Marie-Ève Bourassa, de Valcourt, faisaient partie de la liste préliminaire du Prix, dévoilée le mois dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer