Le country dans le coeur

Jessie Pelletier Aulis et Annie Plante sont à... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Jessie Pelletier Aulis et Annie Plante sont à la barre de la plus ancienne émission radiophonique à CFLX. Mère et fille célébreront en septembre le 25e anniversaire de Club Country, qu'elles animent chaque jeudi de 18 à 20 heures sur les ondes du 95,5 FM. D'ici là, comme tous les artisans de la radio communautaire, elles participent samedi au Radiothon qui lance les activités du 30e anniversaire de la station de radio locale.

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Karine Tremblay</p>
Karine Tremblay
La Tribune

(SHERBROOKE) Après sa première émission à CFLX, Jessie Pelletier Aulis s'était dit qu'elle ne remettrait plus jamais les pieds dans le studio. «J'avais détesté ça! En plus, celui qui animait de l'autre côté ne savait pas que je me trouvais aussi dans la bâtisse. Il avait quitté l'endroit en activant le système d'alarme. La station était alors sur la rue Dufferin, au quatrième étage. En mini-jupe et en talons hauts, j'avais dû sortir par l'escalier de secours. Avec ma sacoche sous un bras et mon sac de disques sous l'autre!»

Ça partait mal. Mais la passion musicale de l'animatrice était trop forte pour qu'elle ne laisse pas une deuxième chance au micro. Près de 25 ans plus tard, elle est toujours à la barre de Club Country, la plus ancienne émission sur les ondes de la station radiophonique communautaire sherbrookoise. Le rendez-vous a changé de nom, depuis les débuts, mais jamais de case horaire ni de mandat. Et grâce à la magie du web, il rayonne aujourd'hui bien au-delà de nos frontières estriennes. «Ici, on sait que des magasins, des usines, des chauffeurs d'autobus et de taxis syntonisent le poste pour nous écouter le jeudi, mais on a aussi des auditeurs de partout, en Europe comme aux États-Unis. Et notre page Facebook compte plus de 2500 fans», dit celle qui n'avait jamais rêvé de faire de la radio avant de mettre les pieds à CFLX.

«Je travaillais en administration, ça n'avait rien à voir avec les communications. C'est un représentant publicitaire qui m'avait contactée pour que j'anime une émission sur le country. Je n'avais pas rappelé, mais il a retéléphoné et insisté jusqu'à ce que je dise oui. Heureusement, d'ailleurs : ça m'a énormément apporté.»

Remarquée à CFLX, Jessie Pelletier Aulis a notamment collaboré à l'émission Breakaway with Jacquie Czernin, sur les ondes de CBC-radio, à titre de chroniqueuse country. Au Vermont, elle s'est retrouvée à l'écran grâce à l'émission Country Connection Week-end, qui était diffusée le samedi matin. Et plus près d'ici, le journal The Record l'a repêchée pour une chronique country dans ses pages, chronique qu'elle signe toujours d'ailleurs.

De Brooks à Twain

«À travers tout ça, j'ai réalisé des entrevues avec les plus connus, Garth Brooks comme Shania Twain. Mais ma plus grande joie se trouve dans l'échange et dans le partage de ma passion», dit celle qui a transmis le feu du country à sa fille, Annie Plante. Celle-ci est, en quelque sorte, tombée dans la marmite du country quand elle était petite. Depuis 2006, elle passe ses jeudis soirs avec sa mère et partage son micro à l'antenne de CFLX. Toutes deux le disent et le répètent : elles ont un plaisir fou à faire connaître leurs coups de coeur aux auditeurs.

«On se rejoint dans à peu près tout, disent la mère et la fille d'une même voix. On partage nos trouvailles l'une avec l'autre et notre grand bonheur, avec Club Country, c'est de faire connaître aux gens les petits bijoux musicaux qu'on a découverts. Dans une station communautaire, on a la grande chance de faire jouer ce qu'on veut, on décide du contenu de notre émission.»

Comme tous les artisans de CFLX, Jessie et Annie seront samedi au Radiothon du 95,5 FM, lequel lance les activités entourant le 30e anniversaire de la station communautaire sise sur la rue Wellington Nord. De sept à vingt-deux heures, les auditeurs seront appelés à appuyer financièrement leur radio locale.

«Personnellement, nous serons en ondes de 14 à 16 heures», soulignent les deux ardentes défenseures du country.

«Le country, c'est un genre qui a été malmené au Québec, mais je pense que les gens redécouvrent cette musique qui vient du coeur et qui raconte des histoires dans lesquelles ils se reconnaissent, dit Jessie. Et puis, comme tous les autres genres musicaux, le country s'est bonifié avec les années. Au début, ça se résumait peut-être à trois accords et la vérité. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Il y a un réel renouveau, une richesse d'instrumentation. Le genre s'est poli.»

Et les deux animatrices comptent bien être en ondes encore longtemps pour le faire rayonner.

Infos et programmation :cflx.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer