• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Marie-Pierre Arthur : l'enfance de l'art musical 

Marie-Pierre Arthur : l'enfance de l'art musical

Marie-Pierre Arthur... (La Presse, Marco Campanozzi)

Agrandir

Marie-Pierre Arthur

La Presse, Marco Campanozzi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Karine Tremblay</p>
Karine Tremblay
La Tribune

(Sherbrooke) On peut parler d'un virage, d'une avenue autre que celle, folk rock, sur laquelle elle s'était précédemment engagée. Marie-Pierre Arthur acquiesce. Et précise : « Le folk et le country qui teintaient mes deux premiers disques, c'est quelque chose que j'ai davantage découvert à 20 ans. Là, je suis allée ailleurs, plus loin dans le temps. Il y a quelque chose qui me rappelle un je-ne-sais-quoi dans le son. Une sorte de nostalgie dans le groove qui me ramène à des trucs lointains, des trucs entendus dans l'enfance. »

En enregistrant Si l'aurore, l'auteure-compositrice-interprète avait envie de visiter d'autres paysages musicaux. De se surprendre, aussi, un peu.

« Dans les mélodies comme dans la façon de chanter, je touche à une autre corde. J'avais envie de danser, d'aller vers des rythmes lents, sensuels, un son plus rond. J'avais le goût de plonger dans la musique qui me fait plaisir. »

Avant même d'entrer en studio, la chanteuse native de Gaspésie avait cette idée d'une palette sonore un brin vintage. Pour la concrétiser, elle a convié de nouveaux joueurs autour de la console, notamment le batteur Sam Joly et le guitariste Joe Grass.

« Du nouveau monde, ça aide à fabriquer un nouveau son. D'un album à l'autre, je n'abandonne jamais personne, je réinvite les mêmes musiciens, mais d'autres s'ajoutent. Ça finit par faire un gros clan, je ne sais plus combien de créateurs ont participé à ce disque-là! »

Complice des premières heures, son conjoint François Lafontaine réalise la nouvelle galette de dix titres. Dès aujourd'hui, à peine quelques jours après le lancement, le couple amorce sa tournée à Sherbrooke.

« Quand on est sur la route, on ne se donne pas le droit d'être en couple, on agit davantage comme des collègues. On est avec une gang de musiciens qui sont des amis très proches. Pour que tout le monde soit à l'aise, pour que tout ça reste vivable, on est conscients qu'il y a une ligne à ne pas traverser. »

Lorsque les deux musiciens rentrent à la maison, c'est facile de replonger dans la bulle amoureuse?

« C'est un défi! Mais disons qu'un enfant, ça aide à retomber dans une autre dynamique, à retrouver nos repères. Ça nous rappelle qu'on a de l'amour à déployer », dit celle qui est maman d'un jeune garçon de quatre ans et demi.

La musique, comme elle l'aime

Longtemps bassiste pour d'autres (Mara Tremblay, Édith Butler, Ariane Moffatt), Marie-Pierre Arthur fait son chemin en solo depuis 2009. Saluée ici, sa musique a aussi résonné de l'autre côté de la grosse flaque.

« L'extrait Si tu savais a beaucoup tourné en France. Est-ce qu'on pourrait aller tenter notre chance là-bas? La réponse est oui. Mais il faut aussi voir si on peut trouver un équivalent de l'étiquette qu'on a ici. Simone Records est une compagnie indépendante qui me permet de faire la musique qui me ressemble. Et pour que le public suive, c'est essentiel. »

D'autant que le public est plus difficile à accrocher qu'avant. Ce n'est pas nouveau, l'industrie du disque a déjà été plus réjouissante.

« Par rapport à tout ça, je suis dans le déni. Parce que la seule façon d'avancer et d'être un peu combatif, c'est d'avoir la force de ne pas focaliser sur ce qu'on est en train de perdre. Il y a seulement 10 ans, les conditions de tournée étaient tout à fait autres. Il faut se rappeler que ce n'est pas pour ça qu'on est musicien. Dans un contexte pareil, il faut ressentir profondément le plaisir qu'on a à jouer. Si la musique ne me faisait plus triper, je ne ferais plus ce métier. »

Après tout, elle l'a montré avec son nouveau disque : elle n'a pas peur des virages.

VOUS VOULEZ Y ALLER?

Marie-Pierre Arthur

Samedi soir, 21h

Au Boquébière

Entrée : 27 $

***

Si l'aurore

ROCK

Simone Records

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer