Aider à cultiver le bonheur

Marc Gervais... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Marc Gervais

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Faire la paix avec soi-même. Voilà un défi qui peut paraître insurmontable à plusieurs. Il y a tant de choses qui ne sont pas guéries : des blessures d'enfance, des relations qui se sont mal terminées...

Marc Gervais fait partie de ceux qui ont réussi à faire la paix avec lui-même. C'est «à la dure» qu'il y est parvenu : sa conjointe est décédée dans un accident de moto et il a eu alors l'impression de mourir avec elle. Il a réussi sa guérison peu à peu, par le biais des conférences qu'il a commencé à donner sur la vie en général.

Quelque 3500 conférences et cinq livres (pour autant de succès) plus tard, il continue d'aider les gens, partout où il passe, en parlant de la vie en général.

Et avec succès. «Les gens viennent me voir pour le message que je véhicule, un message percutant, sincère. Je parle beaucoup de l'estime de soi, de l'amour», explique Marc Gervais, policier de formation.

Lui-même se décrit comme quelqu'un qui était «dysfonctionnel, qui a manqué beaucoup d'amour». Parce qu'il est maintenant heureux, il veut aider les gens à vivre heureux à leur tour.

«Être heureux, c'est quelque chose qui se passe dans tous les détails. Ce n'est pas d'avoir les grosses jobs, d'avoir la grosse maison, c'est de profiter de tous les petits moments», assure Marc Gervais.

L'auteur et conférencier s'intéresse également aux couples. Qui sont ces couples qui réussissent à s'aimer encore et à vivre heureux ensemble malgré les années qui s'écoulent?

Leur test ultime est assurément la venue des enfants.

«Les ennemis du couple sont les textos, la télé, le manque de temps pour passer du temps ensemble...»

L'auteur termine avec un conseil aux couples qui vivent des turbulences et qui ont des enfants : restez ensemble! «Il faut faire tout ce qu'on peut pour réparer le couple. Est-ce que ce sera plus beau ailleurs de toute façon? Les gens se séparent sans bon sens de nos jours, c'est devenu si facile», se désole-t-il.

Si la séparation survient quand même, nul besoin de repartir à la course à l'amour à toute vitesse. «Être célibataire, ce n'est pas une maladie!» soutient l'auteur, qui offrira quatre conférences dans la région prochainement.

Vous voulez y aller?

Les caractéristiques des couples heureux

Au Cabaret Eastman

14 février à 20 h

Faire la paix avec soi, un nouveau départ

Hôtel le Dauphin de Drummondville

18 février à 19 h 30

Hôtel le Président de Sherbrooke

19 février à 19 h 30

Quality Inn & Suites de Victoriaville

27 février à 19 h 30

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer