• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Victime de menaces à Sherbrooke: Sugar Sammy a eu peur 

Victime de menaces à Sherbrooke: Sugar Sammy a eu peur

L'humoriste Sugar Sammy... (Archives, La Presse)

Agrandir

L'humoriste Sugar Sammy

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Martin
La Tribune

(Sherbrooke) Sugar Sammy a beau faire le crâneur sur scène, il a eu peur le 4 décembre dernier, ce jour où il a reçu des menaces juste avant son spectacle à la salle Maurice-O'Bready. «Oui, j'ai eu peur. C'est humain et naturel comme réaction», a admis l'humoriste vendredi, alors qu'il revenait à Sherbrooke, deux mois après les événements, pour promouvoir le début de la deuxième saison de l'émission Ces gars-là.

Il aurait pu, cette fois où un individu a manifesté par téléphone son intention de s'en prendre au «clown fédéral», choisir de ne pas s'aventurer hors de la coulisse et annuler cette troisième supplémentaire de son spectacle En français svp. Il ne l'a pas fait.

«C'est ce que la personne aurait souhaité. Ça aurait voulu dire que je la laissais gagner», considère le récipiendaire de l'Olivier de l'humoriste de l'année, qui a préféré agir comme si rien ne s'était passé, par respect aussi pour les 1350 spectateurs qui l'attendaient dans la salle.

«Je ne voulais pas que leur soirée soit gâchée. Ces gens s'étaient déplacés, avaient acheté leurs billets, payé la gardienne. Je sais que ce n'est pas donné, aller voir un spectacle. J'ai tout fait pour oublier mon état d'esprit et me concentrer sur mes gags.»

Cas isolé

Même si l'enquête du Service de police de Sherbrooke n'a conduit à aucune arrestation, Sugar Sammy félicite le travail des agents, qui ont rapidement réussi à sécuriser les lieux. «Leur intervention a été rapide pour me protéger, moi, mais aussi les spectateurs», souligne le Montréalais, qui assure de ne pas avoir été intimidé de nouveau depuis.

«Je n'ai surtout pas changé mon opinion sur la ville de Sherbrooke à cause de ce cas isolé. Je suis toujours #SherbyLove», assure le controversé comique, référant au mot-clé qui circule sur Twitter et profitant de l'occasion pour rappeler qu'il reviendra sur la colline universitaire pour une quatrième supplémentaire le 21 novembre prochain.

«Pour moi, c'est business as usual. Je ne changerai rien à ce que je dis en spectacle parce qu'une personne ne fait pas la part des choses», ajoute celui qui a fait des blagues culturelles son fonds de roulement. Bientôt, l'Indien d'origine, qui apparaît dans une nouvelle publicité des rotisseries St-Hubert, se rendra à Paris pour effectuer «du pré-rodage» en vue d'une tournée en France. Au Québec, sa tournée devrait se poursuivre jusqu'en juin 2016.

Qualifiant «d'horrible» l'attentat survenu chez Charlie Hebdo, Sugar Sammy se réjouit de faire de l'humour au Québec, dans une province «où la liberté d'expression est encouragée et où tous les points de vue peuvent être partagés, de façon pacifique».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer