Vers l'éloquence des visages

Après une première exposition de portraits réalisée lors... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Après une première exposition de portraits réalisée lors d'une visite des bidonvilles de La Havane et présentée en automne 2012 à la Galerie d'art de l'Université de Sherbrooke, le photographe Martin Blache récidive, cette fois au Centre culturel Uplands de Lennoxville, avec Portraits et religieuses.

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(SHERBROOKE) La plus récente exposition du photographe sherbrookois Martin Blache s'intitule Portraits et religieuses, le « et » étant très important ici. Parce qu'il n'a pas photographié que des religieuses. Et qu'il n'a pas fait que des portraits. L'exposition comporte même un court métrage vidéo réalisé auprès des Petites soeurs de la Sainte-Famille de Sherbrooke. Toutes les oeuvres ont quand même un point en commun : l'être humain.

« Ce sont les gens qui m'animent aujourd'hui », confie celui qui s'est initié à la photographie en commençant par des natures mortes et des paysages. C'est même dans l'ancienne usine Paton désaffectée qu'il a réalisé ses premiers clichés, inspiré par les « vestiges d'une vie qui avait existé ». Son premier portfolio lui a permis d'être admis à la School of Image Arts de l'Université Ryerson de Toronto.

Photographe de presse

Mais maintenant, Martin Blache n'est plus du tout intéressé par les horizons lointains. « Peut-être à cause de mon expérience de photographe de presse, qui m'a forcé à me dégêner », émet-il, en souvenir des années où il a oeuvré pour La Tribune, de 1996 à 2003. « Des fois, j'en suis un peu nostalgique », ajoute celui qui, en 2000, avait même secouru un nonagénaire coincé dans la neige, alors qu'il parcourait la ville pour immortaliser les suites d'une mémorable tempête.

C'est justement vers les personnes âgées que Martin Blache s'est d'abord tourné pour cette nouvelle exposition. « Parce que ce sont des gens qui sont rendus là où je vais, où nous allons tous. Et parce que ces visages ne parlent pas de la même façon qu'un visage jeune. On y voit les marques de la vie. »

Le photographe a trouvé ses sujets via Sercovie et le Réseau d'amis de Sherbrooke et des environs. « J'ai été très touché, parce que beaucoup d'entre eux sont seuls. Une dame a même fondu en larmes. Je leur donnais de l'attention, je brisais leur solitude. »

Sur plusieurs portraits, il n'y a souvent que le visage qui est mis au point. Le reste du corps est flou.

« Mon sujet de maîtrise, c'était l'importance du regard. En photographie, on considère que, si les yeux sont nets, la photo est réussie. Ce n'est pas toujours vrai, il y a de très bons portraits flous, mais par nature humaine, nous sommes portés à chercher le regard. Les yeux regardent toujours les yeux d'abord. »

En voie de disparition

Tout aussi fasciné par la vie et la foi des religieuses, Martin Blache est ensuite parti à la rencontre des Soeurs Missionnaires Notre-Dame-des-Anges et des Petites Soeurs de la Sainte-Famille. Il a fait quelques portraits, mais il les a surtout prises en action, entre les tâches quotidiennes et les moments de recueillement. Cette rencontre fut tellement marquante qu'il a aussi réalisé une vidéo d'une quinzaine de minutes.

« J'ai rencontré des soeurs de 72 ans qui avaient l'air d'en avoir 50. Je crois que c'est parce qu'elles ne connaissent pas l'angoisse de la solitude, de la perte d'emploi, de la mort... »

« C'est une nouvelle selon laquelle certaines congrégations allaient quitter Sherbrooke qui m'a mis la puce à l'oreille. La pertinence de les photographier m'apparaissait encore plus forte, car elles sont, en quelque sorte, une espèce en voie de disparition. »

Vernissage de Portraits et religieuses Martin Blache

Dimanche, 14h à 16h

Centre culturel et du patrimoine Uplands

Entrée gratuite

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer