Don inespéré pour le Musée Laurier

Richard Pedneault... (Archives La Tribune)

Agrandir

Richard Pedneault

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(Victoriaville) Le Musée Laurier de Victoriaville a récemment bonifié son impressionnante collection de 46 sculptures qui appartenait à Louis-Marie Gagné. La famille du collectionneur a choisi de remettre les oeuvres au Musée en concordance avec sa volonté.

Le conservateur du Musée, Richard Pedneault, raconte avoir rencontré M. Gagné pour la première fois en 1988. Le collectionneur originaire de Thetford Mines lui a alors demandé d'identifier et d'authentifier une sculpture de Marc-Aurèle de Foy Suzor-Côté. Les deux hommes se sont rencontrés à maintes reprises par la suite afin d'échanger sur leur passion commune.

Le lot remis au Musée victoriavillois comprend 31 oeuvres de Suzor-Côté, mais aussi plusieurs sculptures d'Alfred Laliberté, de Louis-Philippe Hébert et de Georges William Hill. Le conservateur n'a pas voulu dévoiler la valeur de ce « cadeau » reçu peu avant Noël, se contentant d'avancer que l'établissement recevait annuellement des dons pour une valeur variant de 300 000 $ à 1,5 million $. La collection du Musée compte à ce jour plus de 100 000 pièces.

« C'est un don important pour la région d'abord, mais aussi pour le Musée. Notre rôle consiste à privilégier les oeuvres des artistes d'ici et, en ce sens, il est très représentatif. Il nous aide à remplir notre mission », indique le conservateur.

Depuis sont arrivée dans la région au milieu des années 1980, M. Pedneault s'est étonné de la mémoire et de la fierté des gens des Bois-Francs. Il est heureux de pouvoir recueillir ces oeuvres d'artistes de la région. Si le Musée n'existait pas, elles seraient éparpillées un peu partout dans le monde.

« Ces oeuvres font partie de la mémoire et du patrimoine de la région. Quand tu vides une région de son patrimoine, il ne reste plus rien », dit-il.

Une exposition pour 2016

Le conservateur a des plans pour le don de M. Gagné, mais il faudra patienter jusqu'en 2016 pour en voir la couleur. En effet, on sortira les sculptures de la voûte du Musée afin d'en faire une exposition spéciale pour souligner les 20 ans de l'Hôtel des postes. Il faut dire que le bâtiment du boulevard des Bois-Francs avait été acquis spécialement afin de présenter les oeuvres des artistes de la région.

La collection de Louis-Marie Gagné compte plus précisément 22 bronzes, 23 plâtres et une céramique. De ce nombre, on compte 31 oeuvres de Suzor-Côté, six de Laliberté, huit d'Hébert et une de Hill.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer