Perce-neiges culturels

Marc Labrèche dans Les aiguilles et l'opium de... (La Presse)

Agrandir

Marc Labrèche dans Les aiguilles et l'opium de Robert Lepage.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Karine Tremblay</p>
Karine Tremblay
La Tribune

On peut miser sur un chocolat chaud, une soupe brûlante ou un feu de foyer pour déjouer le froid janvier. Ou bien on peut tabler sur l'importante bordée de spectacles, livres et disques qui promet de réchauffer le coeur et de faire grimper l'indice de bonheur au cours des prochains mois. Avant-goût pour vous mettre en appétit.

PLANCHES D'ICI

Les Morissette

Maison des arts Desjardins de Drummondville, 5, 6 et 7 février

Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, 13 et 14 février, 8 mai

Avant même la première représentation de leur premier spectacle ensemble, Louis et Véro annonçaient des supplémentaires. C'est dire l'engouement que suscite leur plongée en duo dans le merveilleux monde de l'humour. Conciliation travail-famille, amitié, quarantaine, dépendance aux réseaux sociaux, sexe et matantisation du Québec sont quelques-uns des sujets qu'ils abordent dans ce tour de piste chapeauté par François Avard.

L'importance d'être constant

Maison des arts Desjardins de Drummondville, 15 janvier

Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, 20 janvier

Traduit par Normand Chaurette, mis en scène par Yves Desgagné, le texte d'Oscar Wilde n'a pas pris une ride. Forte en mots d'esprit et en éclatantes réparties, la création du Théâtre du Nouveau Monde s'attarde aux péripéties amoureuses que vivent John et Algernon, deux amis, deux gentilshommes, mais deux fieffés menteurs qui tissent eux-mêmes la toile dont ils devront se dépêtrer. À Montréal, la pièce s'est attiré les louanges des uns, des autres, de tous. On y a beaucoup salué le génie de Raymond Bouchard qui, a-t-on appris, ne sera pas de la tournée. On ne devrait pas perdre au change : c'est l'excellent Henri Chassé qui enfilera son costume de Lady Bracknell.

Les aiguilles et l'opium

Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, 22 avril

Trois longs jours. C'est ce qu'il faudra à l'équipe technique des Productions Ex Machina pour habiller la scène de l'imposant décor créé pour la pièce. Sa venue à Sherbrooke est donc, en soi, un grand événement. L'éclatant rendez-vous théâtral promet d'être unique. Robert Lepage a revisité sa création plus de 20 ans après en avoir fait une première mouture. Le créateur d'exception a réussi à marier illusionnisme et théâtre dans cette version magnifiée qui met en vedette un Marc Labrèche en grande forme et au sommet de son art.

Arthur H

Théâtre Granada, 31 janvier

Vingt-cinq ans de carrière cette année pour Arthur H, qui célèbre avec une tournée hivernale du Québec. Avec un titre d'album et de spectacle comme Soleil dedans, on peut compter sur son rock vitaminé et son univers musical à nul autre pareil pour donner un peu de pep à l'hiver.

Dumas

Théâtre Granada, 14 février

La Saint-Valentin sera de feu au Granada. C'est que Dumas prend goût à la célébrer dans les Cantons. L'an passé, il avait profité du 14 février pour déballer ses neuves compos pas encore endisquées à la Petite Boite Noire. Elles ont depuis été captées en studio. Dans la foulée du lancement de son disque éponyme, l'automne dernier, l'auteur-compositeur-interprète natif de Victoriaville amorce sa tournée et Sherbrooke est l'une de ses pre-mières haltes.

Marie-Pierre Arthur

Boquébière, 21 février

La brune chanteuse au timbre de voix unique joue de la basse comme pas une et sait mettre n'importe quel public dans sa poche. Mais là, comme elle viendra tout juste de lancer son nouvel album (sortie prévue le 17 février), la soirée risque d'être particulièrement électrique. Et riche en découvertes de nouvelles chansons, évidemment.

Patrice Michaud

Maison des arts Desjardins de Drummondville, 13 mars

Vieux Clocher de Magog, 21 mars

Dans les petites salles de la région où il a déjà présenté son spectacle l'automne dernier, les lendemains se suivaient et les échos se ressemblaient. Ceux qui y étaient n'avaient toujours que de bons mots à l'endroit de l'auteur-compositeur-interprète gaspésien qu'on dit aussi fin conteur que chanteur. Si ce n'est pas déjà fait, courez découvrir celui qui a remporté le Félix de l'album folk de l'année au dernier Gala de l'ADISQ grâce au Feu de chaque jour.

Ariane Moffatt

Théâtre Granada, 24 avril

Après un congé de maternité qui l'a tenue loin des planches pendant un temps, Ariane Moffat annonce son retour sous les projecteurs avec un nouvel album tout francophone et un nouveau spectacle dont on ignore tout, mais qui est néanmoins rempli de promesses. Parce que ceux qui l'ont déjà vue en spectacle le savent : l'inspirée musicienne est sur scène plus que dans son élément.

Damien Robitaille

Théâtre Granada, 28 mars

On ne sait jamais tout à fait dans quelle contrée musicale va nous amener l'auteur-compositeur-interprète franco-ontarien, mais c'est ce qui fait son charme. Voilà aussi pourquoi son tout nouveau spectacle solo, Pièce par pièce, intrigue. Au point de l'anticiper comme une des belles surprises du printemps.

BJM Danse

Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, 7 avril

La compagnie de danse dont le renom n'est plus à faire a eu la bonne idée d'amalgamer le talent du chorégraphe Andonis Foniadakis, qui commence à faire du bruit sur la scène européenne, à celui de Rodrigo Pederneiras, directeur artistique de la fabuleuse troupe brésilienne Grupo Corpo. Oui, le résultat dansé promet d'être unique.

Paradoxe Mélodie

Théâtre Centennial, 21 avril

Pour soutenir la création du plus récent spectacle du Carré des lombes, Danièle Desnoyers a déniché sept coproducteurs. Sept! Dont le Théâtre Centennial lui-même, le Théâtre national de Chaillot de Paris et le Cultuur Centrum de Bruges. C'est dire toute la confiance qu'inspire la chorégraphe montréalaise, qui peaufine ici le dialogue entre mouvement et son qu'elle a entamé dans ses oeuvres précédentes. Pas moins de dix danseurs sur scène, plus une harpiste. Un mariage inattendu, intrigant... bref, tout à fait la griffe de la compagnie.

PLUMES D'ICI

Mylène Gilbert-Dumas

Une deuxième vie, tome 1 - Sous le soleil de minuit

VLB éditeur, 8 avril

L'auteure sherbrookoise a déjà écrit sur les tournants qui changent une vie et sur le Yukon qui transfigure l'existence. Ce sont des thèmes qui lui sont chers et qu'elle reprend dans ce tout premier tome qui annonce une nouvelle série. Une deuxième vie nous amène dans les pas d'Élisabeth, qui, après avoir mis le cap sur le Yukon avec son mari, décide de faire chemin solo. Au loin, elle se découvre une nouvelle passion auprès d'un éleveur de chiens de traîneaux.

Lynda Dion

Monstera deliciosa

Éditions Hamac, 17 février

Après avoir fait connaître sa plume ultra-personnelle avec La dévorante et La maîtresse, l'écrivaine sherbrookoise, aussi enseignante de français au secondaire, met la narration au «je» de côté et embrasse celle au «ils» pour raconter la fin du couple, les attentes déçues, les compromis aveugles, la dérive au coeur d'un hiver froid.

Hervé Gagnon

Jesse - une enquête de Joseph Laflamme

Expression noire, 18 mars

Le prolifique auteur d'Ayer's Cliff renoue avec le polar historique et recule dans le temps en plantant son histoire dans le Montréal de 1892. De jeunes Noirs sont retrouvés assassinés. Et ces meurtres sauvages semblent avoir un lien avec le Ku Klux Klan. Le journaliste Joseph Laflamme mènera l'enquête.

David Goudreault

La bête à sa mère

Éditions Stanké, 29 avril

Après avoir publié deux recueils de poésie fort bien accueillis par le public et la critique, le slameur et poète s'avance sur une nouvelle voie littéraire. Son premier roman, La bête à sa mère, raconte la quête d'un homme qui cherche à retrouver l'auteure de ses jours après une enfance passée à errer dans différentes familles d'accueil.

Élisabeth Tremblay

Sang de pirate, tome 1

Éditions de Mortagne, 11 février

L'auteure sherbrookoise amorce un nouveau cycle. Elle a peut-être mis un point final à sa populaire saga Filles de lune, mais elle n'en a pas fini avec la fantasy. Sa nouvelle série de romans, Sang de pirate, navigue dans les eaux tumultueuses des pilleurs des mers. Des eaux où existent quelques rares Kaléides, nés humains, capables de contrôler certaines espèces animales et seuls à pouvoir retrouver les légendaires trésors de Sax.

THÉÂTRE D'ICI

Hêtre

Centre des arts de la scène Jean-Besré, du 11 au 28 mars

Après avoir été présentée en lecture publique l'an dernier par le Théâtre du Double Signe, la pièce Hêtre sera portée sur scène ce printemps. La comédienne d'expérience Marianne Moisan et la jeune interprète Sophie Grondin se donneront à nouveau la réplique en incarnant la Femme et l'Enfant. Les désillusions de l'une et les aspirations de l'autre s'entrechoqueront avant de trouver un chemin vers la réconciliation. Un texte de Céline Delbecq mis en scène par Lilie Bergeron.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer