• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Le millionième spectateur au Vieux Clocher 

Le millionième spectateur au Vieux Clocher

Le Sherbrookois Gian Carlo Paré est devenu vendredi... (Courtoisie, Antoine Petrecca)

Agrandir

Le Sherbrookois Gian Carlo Paré est devenu vendredi soir le millionième spectateur du Vieux Clocher de Magog. Le propriétaire de la salle Bernard Caza lui a remis ses prix, soit un certificat-cadeau de 200 $ ainsi que deux chaises du Vieux Clocher, marquées du logo du 40e anniversaire.

Courtoisie, Antoine Petrecca

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(Sherbrooke) Cela a failli se produire durant l'année des 40 ans du Vieux Clocher de Magog (qui s'est terminée le 7 décembre dernier), mais c'est plutôt vendredi soir, juste avant le spectacle de l'humoriste Olivier Martineau, que la renommée salle estrienne a accueilli son millionième spectateur.

L'heureux gagnant est Gian Carlo Paré, de Sherbrooke, qui est reparti avec un certificat-cadeau de 200 $ applicable sur n'importe quel spectacle de la salle, ainsi que deux chaises du Vieux Clocher, marquées du logo du 40e anniversaire.

«Je pensais que nous allions franchir le cap au spectacle d'Alain-François, durant le temps des Fêtes, mais il manquait environ 180 spectateurs», relate le propriétaire Bernard Caza, qui tient un relevé exhaustif des spectateurs (c'est une condition pour avoir accès au soutien financier de la SODEC).

«Finalement, je suis très heureux que ça se passe ce soir, alors que le Vieux Clocher présente un nouvel artiste. C'est un des mandats de la salle de faire découvrir de nouveaux talents et Olivier se produit pour la première fois au Vieux Clocher. Notre gagnant est donc quelqu'un de curieux, qui a osé venir voir un artiste qu'il ne connaissait pas ou peu.»

«Le Vieux Clocher accueille entre 40 000 et 44 000 spectateurs par année. C'est toujours un défi de durer dans le domaine des arts de la scène, et encore plus d'inciter la clientèle à demeurer fidèle. Alors longue vie au Vieux Clocher de Magog et merci à notre fidèle clientèle!» conclut Bernard Caza.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer