Monsieur et ses fantômes

Robin Aubert, Michel Côté et Antoine Bertrand... (Sébastien Raymond)

Agrandir

Robin Aubert, Michel Côté et Antoine Bertrand

Sébastien Raymond

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(Sherbrooke) Les maîtres du suspense, nouvelle comédie de Stéphane Lapointe mettant en vedette Michel Côté, Robin Aubert et Antoine Bertrand, arrive sur les écrans mercredi. Histoire d'un auteur à succès qui fait écrire ses romans par un écrivain fantôme (lequel décide de faire de même lorsqu'il tombe en panne d'inspiration), le long métrage emmènera les cinéphiles jusqu'en Louisiane, mais surtout sur des sentiers où la gloire et l'honnêteté ne peuvent pas toujours se croiser.

En attendant la première, les trois acteurs principaux nous entraînent dans les coulisses de la production québécoise.

Les pauses cinématographiques peuvent avoir du bon. Parlez-en à Michel Côté. De ne pas se pointer au grand écran l'an dernier lui aura permis de renouer avec la série télévisée, grâce à La théorie du K.O., et de faire aujourd'hui un fabuleux retour, avec Les maîtres du suspense.

«J'ai surtout retrouvé le plaisir d'un projet de gang. Je suis encore capable de tenir un premier rôle sur mes épaules, mais à trois, c'est encore plus agréable. Je connaissais déjà Robin Aubert depuis De père en flic, et Antoine Bertrand est si facile à aborder qu'on était les meilleurs chums au bout de trois minutes et quart.»

Le comédien a été séduit par le scénario de Stéphane Lapointe. Pour l'aspect comique, les profils psychologiques fouillés des personnages principaux, mais surtout la dénonciation implicite de l'histoire, cette démonstration que «la soif insatiable de gloire et d'argent, qu'éprouvent tous les êtres humains, est incompatible avec l'honnêteté».

Son personnage, Hubert Wolfe, n'a en effet pas écrit une ligne depuis des années, même s'il est un auteur étoile. Wolfe recourt à ce qu'on appelle un nègre littéraire : un écrivain fantôme (Dany Cabana, joué par Robin Aubert) qui écrit à sa place, moyennant rétribution contre silence.

Mais Dany se fait plaquer par sa femme (Anne Casabonne). Voyant son inspiration coupée net, le nouveau célibataire demande à Quentin Wilson, l'éducateur de garderie de son fils, de le remplacer, même si ce dernier n'a écrit que des histoires pour enfants. Le stratagème semble marcher... jusqu'au jour où Quentin part subitement pour la Louisiane, forçant les autres à l'y poursuivre.

En même temps, Hubert noue une relation avec Maria (Maria de Medeiros), l'actrice qui incarne son héroïne Scarlett dans l'adaptation cinématographique d'un de ses romans. Devant le regard amoureux de sa nouvelle flamme, le faux auteur sera torturé par son imposture.

«Maria est une actrice charmante et douce, comme dans le film. C'était notre rayon de soleil», confie Michel Côté, à propos de la comédienne d'origine portugaise.

Vague de froid en Louisiane

Ce rayon de soleil a compensé l'exceptionnelle vague de froid qui a surpris l'équipe durant le tournage en Louisiane, en automne 2013.

«Il a fait 25 degrés la veille de notre arrivée et à la dernière journée de tournage. Le reste, c'était deux, quatre ou six degrés, pas plus. Nous devions tourner en vêtements d'été. Bien sûr, nous avons bien mangé, bien visité, notre chauffeur parlait même français, mais nous avons souvent eu froid.»

Pour l'été prochain, Michel Côté a deux projets de films. L'un d'entre eux, Route 66 d'Érik Canuel, vient de recevoir le financement de Téléfilm Canada. Si l'autre se concrétise également et que La théorie du K.O. est renouvelée, l'acteur devra choisir.

«Je ne pourrais pas refuser une deuxième saison de la Théorie. Il me faudrait donc abandonner un des deux films. Si c'est le cas, ça me fera vraiment mal.»

Entrevues avec Robin Aubert et Antoine Bertrand à lire dans le cahier des arts de La Tribune du week-end.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer