• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Vidéotron se défend de dénigrer l'art dans sa publicité 

Vidéotron se défend de dénigrer l'art dans sa publicité

The Red Sleigh, du peintre Frederick S. Coburn....

Agrandir

The Red Sleigh, du peintre Frederick S. Coburn.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Christine Bureau</p>

(Melbourne) Malgré la grogne suscitée par l'une de ses publicités, Vidéotron refuse d'expliquer comment le choix de la toile déballée par Jean-Françis le soir de Noël s'est arrêté sur une oeuvre très semblable à The Red Sleigh, du peintre Frederick S. Coburn.

« Ce n'est pas le même tableau, mais on voit très bien que le tableau est inspiré de son travail. Les carrioles, les chevaux, les paysages hivernaux, c'est très caractéristique de Coburn, même la mise en scène rappelle ses oeuvres », fait valoir Catherine Duperron, conservatrice au Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke. C'est ce dernier qui est aujourd'hui propriétaire de la collection de F.S. Coburn.

Dans la publicité, Jean-Françis déballe une oeuvre où l'on voit un cheval blanc traînant une carriole rouge, précédé d'un chien. Devant sa déception, sa belle-mère lui précise qu'il s'agit d'un Chabot. « On comprend l'intention derrière la publicité, mais ç'aurait été plus judicieux de choisir un autre objet de la vie courante. S'il fallait vraiment qu'il s'agisse d'une toile, on se demande pourquoi ils n'ont pas créé une oeuvre originale », poursuit-elle.

Questionnée à ce sujet, Vidéotron a envoyé lundi une déclaration à La Tribune. « Notre intention n'était aucunement de dénigrer l'art ou une quelconque oeuvre artistique, mais plutôt d'illustrer, avec humour, que l'enregistreur mis de l'avant est un cadeau qui plaît à tous, contrairement à un cadeau qui nécessite de bien connaître les goûts de la personne », peut-on lire. La déclaration ajoute que « Vidéotron est vivement impliquée dans le domaine culturel et artistique québécois et soutient de nombreuses initiatives en ce sens ».

Malgré les questions concernant le choix de l'oeuvre, Vidéotron a refusé de donner suite à sa déclaration.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer