France D'Amour à sa place

France D'Amour... (Archives La Presse)

Agrandir

France D'Amour

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Coaticook) En tournée à travers le Québec avec son 10e album, En love majeur, France D'Amour irradie de cette assurance que lui confère plus de 25 ans de carrière. Le ton posé, le verbe fluide et sans artifices, l'artiste puise son amour des mots dans son passe-temps de prédilection, la lecture.

« Le comte de Monte Cristo d'Alexandre Dumas a été une véritable révélation. La façon dont l'auteur dépeint les personnages et les paysages, pour moi, c'est de la dentelle et de la musique d'une grande beauté. Il y a d'ailleurs une phrase de ce roman que je reprends souvent quand les gens me font des compliments et que je suis mal à l'aise et pas vraiment d'accord. Au lieu de leur dire non, ce qui est impoli, je leur réponds : Je ne pense pas que ce soit vrai, mais c'est gentil de le dire. Tu le refuses et tu l'acceptes en même temps. »

Sollicitée de toutes parts, notamment à la télévision - où on peut la voir notamment dans l'équipe des 40 ans dans Le choc des générations -, à la radio et bien sûr sur la scène, elle avoue sans hésiter que c'est là, devant le public, qu'elle se sent pleinement à sa place. « Donnez-moi un micro, une guitare et un peu de public et la madame va être contente, déclare France D'Amour en riant. Quand j'ai commencé dans le métier, je ne recherchais pas le vedettariat et je ne pensais jamais que cela allait m'arriver, mais les circonstances ont fait que j'ai fait des disques et qu'aujourd'hui les gens me reconnaissent dans la rue. »

L'artiste à la chevelure rousse considère, en ce moment, qu'elle est en pleine maîtrise de ses moyens. « Je chante mieux, je compose mieux. La fin de semaine dernière, j'étais à Cowansville, et c'est la première fois de ma vie que j'ai terminé un spectacle en me disant que c'était bon. Je commence à me dire que le public a raison d'aimer ça. Sans aucune vanité, ceci dit. Je pense qu'à force d'échecs et de trébuchements, un jour, tu finis par arriver pile dessus. Il faut bien qu'il y ait un avantage à vieillir et à prendre de l'expérience, on ne peut pas juste devenir molle, ridée et frustrée! »

Avec son 10e album, En love majeur, France D'Amour déclare l'amour qu'elle porte à son partenaire de vie, l'humoriste Julien Tremblay, à ses amis et, bien entendu, à la musique. Des extraits qu'elle entremêle sur scène avec les grands succès de tous ses albums. Au passage, elle en profite pour faire un clin d'oeil à ceux et celles qui, comme elle, adorent les concours de chants télévisés comme Star Académie, La Voix et American Idol. Une parodie qu'elle surnomme affectueusement son Multi Idol.

« Au risque de sonner cliché, c'est un des meilleurs spectacles que j'ai faits dans ma vie, affirme-t-elle. C'est peut-être pourquoi j'ai déjà cette petite inquiétude de savoir si je serai capable de faire mieux pour le prochain. Pour le moment, je profite de chaque instant. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer