• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Aide aux artistes: deux programmes tombent à l'eau 

Aide aux artistes: deux programmes tombent à l'eau

Environ 200 000 $ de moins seront versés l'an prochain aux artistes estriens.... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Environ 200 000 $ de moins seront versés l'an prochain aux artistes estriens. Deux programmes régionaux d'aide financière n'ont pas été reconduits, ce qui pousse notamment Sporobole à suspendre son festival d'arts numériques.

Arrivée à terme, l'entente triennale de développement culturel entre le ministère de la Culture et des Communications du Québec et la Ville de Sherbrooke, qui permettait de distribuer 300 000 $ sur trois ans à des organismes professionnels sans but lucratif, n'a pas été renouvelée, à la suite de la révision des programmes gouvernementaux.

La vingtaine d'organismes qui avaient déposé un projet, répondant à l'appel lancé le printemps dernier, ont été informés il y a un mois que leurs demandes de financement ne seraient pas considérées, faute de fonds. Une telle entente était en vigueur depuis une vingtaine d'années. Cinq organismes de la région s'étaient partagé la dernière enveloppe.

« C'est un contexte national particulier, admet Ann-Janick Lépine, agente de développement culturel à la Ville de Sherbrooke. On déplore évidemment que nos organismes soient privés de cet argent. Nous avons quand même réussi à rapatrier un montant équivalent de 300 000 $ pour le patrimoine, mais il n'y aura rien pour les projets culturels cette année. »

Une autre entente, qui liait aussi pour trois ans le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), la Ville de Sherbrooke et la Conférence régionale des élus (CRÉ) de l'Estrie jusqu'en 2014, n'a toujours pas été signée, en raison de l'incertitude planant depuis l'annonce de la disparition des CRÉ par le gouvernement libéral. Un montant de 360 000 $ y était attaché. À Sherbrooke, trente artistes et écrivains avaient bénéficié d'une aide maximale de 20 000 $ au cours de la dernière entente.

Un programme réduit, qui permettrait de dépanner quelques créateurs, est sur la table de travail du CALQ et de la Ville, mais elle devra passer le test du prochain budget municipal.

« Nous sommes désespérés. Nous essayons de manoeuvrer pour sauver la mise, le plus possible, mais c'est difficile », indique Mme Lépine.

Pas d'[IM] Média dans l'immédiat

Dans ces conditions, la direction du centre en art actuel Sporobole, qui avait reçu un chèque de 60 000 $ en 2011, n'a eu d'autre choix que d'annoncer, avant-hier, qu'elle suspendait l'organisation de son festival international d'arts numériques Espace [IM] Média. L'événement biennal, dont la dernière édition a attiré une trentaine d'artistes professionnels, devait se tenir l'été prochain.

« C'est une douche froide, après la belle édition que nous avons connu en 2013, lors des Jeux du Canada. Ce financement était la base du Festival. Ce sont 60 000 $ qui étaient injectés directement dans l'organisation, en revenu de fonctionnement. On perd la base, ça ébranle tout le reste. C'est comme si tu devais reconstruire ta maison chaque fois que tu veux dormir », soutient Éric Desmarais, directeur général de Sporobole.

On peut penser que d'autres organismes et artistes qui misaient sur ces bourses devront aussi reconsidérer leurs activités de création. « Ce qui se passe est dramatique. Le financement régional sert toujours de levier pour aller convaincre les autres paliers de financement, au fédéral et au provincial. Les montants reçus ici se multiplient facilement par dix », soutient M. Desmarais.

Une affirmation corroborée par Sylvie L. Bergeron, présidente du Conseil de la culture de l'Estrie, qui a fait des représentations au cours des derniers mois pour que le pire soit évité. En vain. « Quand tu reçois une bourse, tu es accoté ensuite pour faire des demandes à d'autres organismes subventionnaires. Ça fait boule de neige. Une bourse de 5000 $. Les artistes vont trouver l'hiver bien dur. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer