• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Marcel Leboeuf : revenir pour faire le con 

Marcel Leboeuf : revenir pour faire le con

MArcel Leboeuf remettra samedi soir les pieds au... (Archives La Presse)

Agrandir

MArcel Leboeuf remettra samedi soir les pieds au Théâtre des Grands Chênes, dont il a jadis été le propriétaire, avec toute la distribution du Dîner de cons. La pièce tiendra également l'affiche de la salle Maurice-O'Bready huit fois l'été prochain.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(KINGSEY FALLS) Le dîner de cons aura une saveur particulière pour le comédien Marcel Leboeuf, samedi soir. Le comédien remettra les pieds dans son Théâtre des Grands Chênes pour la première fois depuis qu'il a vendu l'établissement à Jean-Bernard Hébert, il y a neuf ans déjà.

Ce retour à Kingsey Falls promet d'être fort en émotions pour l'artiste. Les lieux ne manqueront pas de lui rappeler la mémoire de Pierre Prince, avec qui il a eu l'occasion de travailler de longues années et qui a perdu une lutte contre le cancer. Il aura également une pensée pour la régisseuse Francine Ménard, qui lutte également contre la maladie.

«Ça fait neuf ans que je n'y ai pas mis les pieds. J'aurai une petite pensée pour ces gens-là avec qui j'ai eu l'occasion de travailler. Je m'ennuie de l'atmosphère qui régnait au théâtre, de ces interactions avec la gang», confie M. Leboeuf.

Le comédien ne regrette toutefois pas d'avoir vendu l'institution culturelle. Les factures qui s'accumulaient chaque mois devenaient de plus en plus lourdes et ajoutaient à la pression de dénicher un succès année après année, ainsi que de convaincre les acteurs de venir passer leur été à Kingsey Falls. «Pour certains, Kingsey Falls c'est proche, pour d'autres, c'est un problème», explique-t-il.

En terrain connu

Dans le rôle du célèbre con François Pignon, interprété au cinéma par feu Jacques Villeret, Marcel Leboeuf aura ainsi l'occasion de renouer avec un public qu'il a eu la chance de faire rire pendant de nombreuses années. Pour l'occasion, il sera entouré de plusieurs visages connus. André Robitaille tient le personnage de Pierre Bronchant, popularisé par Thierry Lhermitte. Antoine Durand, avec qui Marcel Leboeuf a eu l'occasion de jouer dans Minibus au cours des années 1980, partage également les planches.

La mise en scène de la célèbre pièce de Francis Veber est assurée par son acolyte dans l'aventure du Théâtre, Normand Chouinard.

«Une des forces de Normand est de créer une distribution uniforme avec des gens qui tripent ensemble et ça paraît sur scène. Je me suis déjà fait demander si c'était le rôle le plus difficile que j'ai eu à jouer. En fait, c'est le plus facile. C'est écrit de façon intelligente, il n'y a qu'à suivre le mode d'emploi. J'ai vraiment beaucoup de plaisir à le jouer.»

Au dire de l'artiste, la pièce, qui ressemble beaucoup au long métrage belge sorti en 1998, a connu un succès fou partout où elle est passée. La tournée québécoise est loin d'être terminée. Huit représentations à la salle Maurice-O'Bready l'été prochain ont d'ailleurs été annoncées cette semaine.

«Il y en a qui regardent le film avant de voir la pièce et ils ne sont pas déçus. Il faut que les gens s'attendent à rire beaucoup et il y a même un bout touchant à la fin», signifie-t-il.

Retour à la télé?

En plus du Dîner de cons, Marcel Leboeuf poursuit la tournée de Ladies Night. Il participera aussi à près d'une dizaine de représentations de la tournée Dieu merci! et continue de donner des conférences çà et là. «J'ai une formation en théâtre et être sur scène, c'est comme retourner chez nous», relate-t-il.

Le comédien, qu'on a peu vu à la télé depuis Virginie, devrait aussi effectuer un retour au petit écran prochainement. «Il ne reste que des détails à régler, ça devrait se faire, mais je suis un peu superstitieux sur ces choses-là, j'aime mieux attendre avant d'en parler», conclut-il.

VOUS VOULEZ Y ALLER

Le dîner de cons

Théâtre des Grands Chênes,

Kingsey Falls

Samedi soir, 20 h

Billets : 44 $

***

Salle Maurice-O'Bready

28 janvier 2015, 20 h

22 juillet au 1er août 2015

Billets : 39 $

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer