Les Impatients font des bulles

Claude Meunier...

Agrandir

Claude Meunier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Après de multiples coffrets de lettres d'amour et deux albums de duos improbables, voilà que les Impatients lancent une bande dessinée, toujours dans le but de financer leurs activités auprès des gens aux prises avec des problèmes de santé mentale.

«En amateur de bandes dessinées, j'ai proposé d'ajouter des ateliers de BD dans nos centres. Ça a été fait et nous avons produit deux bandes dessinées en circuit fermé. C'est à ce moment que nous avons eu l'idée d'en produire une en collaboration avec des artistes. C'était une belle occasion de rendre visible l'invisible», explique le président Jean-Bernard Trudeau.

«C'était une belle occasion de rendre visible l'invisible.»

L'organisme, qui offre ses services à Montréal et Drummondville, a ainsi jumelé 21 scénaristes, inspirés par l'impatience, et 21 dessinateurs au sommet de leur art pour un album intitulé : Un moment d'impatience! Des personnalités provenant de divers milieux ont mis leur talent au service de l'organisme. Les lecteurs pourront entre autres lire des textes de Claude Meunier, auteur de La p'tite vie, Yves Pelletier, scénariste et réalisateur, Marie-Ève Janvier, chanteuse, Simon Proulx, chanteur des Trois Accords, Bryan Perro, auteur, Sylvie Lussier et Pierre Poirier, auteurs de L'auberge du chien noir.

Dans les cases, on retrouvera les dessins de Serge Chapleau, caricaturiste, Denis Rodier, dessinateur de L'Ordre des Dragons et de nombreux Superman, Réal Godbout, le père de Red Ketchup, Jacques Lamontagne, créateur des séries Les Druides et Aspic, Mario Malouin, collaborateur à Délire, ainsi que Raymond Parent, créateur de Bibop et des Voisins d'en face. Les Impatients ont également eu droit à des collaborations solos très spéciales : celles de Frédéric Back et de Claude Robinson.

Les planches de quatre bénéficiaires de l'organisme y ont été intégrées. Un de ces artistes a également participé à la création de la page couverture, dessinant l'un des deux personnages.

«L'objectif est aussi de démontrer que ce n'est pas parce qu'on est atteint d'une problématique de santé mentale qu'on ne peut pas avoir du talent. Il n'est pas évident de discerner les oeuvres des Impatients de ce qui a été fait par nos artistes-vedettes», se targue le président.

«L'impatience patiente»

La bande dessinée des Impatients promet d'amener le lecteur dans un univers hétéroclite, du nord au sud et d'est en ouest. On y retrouve, par exemple, Clémence Desrochers et ses moments d'impatience à l'égard de son perroquet, alors que Simon Proulx des Trois Accords propose son «impatience patiente», l'histoire d'un capitaine de navire aux prises avec un matelot au comportement agaçant. On y reconnaît à coup sûr l'humour absurde du chanteur.

La première BD n'est pas encore lancée que les Impatients ont déjà une liste d'attente pour le deuxième projet. Sans rien confirmer, M. Trudeau s'est fait optimiste quant à la publication d'un deuxième album. Il note toutefois que la bande dessinée de 42 pages a nécessité plus de deux ans de travail.

«Les artistes ont généreusement mis entre 35 et 100 heures chacun pour la création de leur planche. Ils ont fait tout ça bénévolement, c'est génial», estime-t-il.

Les Impatients ont également profité de la générosité d'Uniprix, qui a assuré l'impression des albums et qui participera à sa distribution. On retrouvera effectivement une dizaine de BD dans chacun des 260 magasins au coût de 19,95 $.

VOUS VOULEZ LIRE?

Collectif

Un moment d'impatience!

BANDE

DESSIN ÉE

Les Impatients

En vente jeudi

Les Impatients veulent créer une cellule dans la région sherbrookoise. Les pourparlers iraient bon train et on s'attend à ce qu'une annonce soit faite au cours des prochains mois. « Nous sommes en discussions avec des gens de la région afin de mettre sur pied des ateliers. Il y a un engouement clair et le projet de bande dessinée ne fait que l'accentuer. De façon réaliste, on peut penser que nous serons présents à Sherbrooke d'ici deux ans », annonce Jean-Bernard Trudeau. Fondés en 1992, Les Impatients ont pour mission de venir en aide aux personnes ayant des problèmes de santé mentale par le biais de l'expression artistique. Les Impatients offrent des ateliers de création et favorisent les échanges avec la communauté par la diffusion des réalisations de leurs participants. Les profits amassés lors de la vente de cet album seront remis à l'organisme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer