• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Stéphanie Lapointe : l'amour en dix tableaux chantés 

Stéphanie Lapointe : l'amour en dix tableaux chantés

Stéphanie Lapointe... (La Presse, David Boily)

Agrandir

Stéphanie Lapointe

La Presse, David Boily

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Karine Tremblay</p>
Karine Tremblay
La Tribune

(Sherbrooke) Stéphanie Lapointe avait un peu disparu du radar de la chanson, ces dernières années. Depuis la sortie de son album Donne-moi quelque chose qui ne finit pas, en 2009, on l'avait surtout vue sur nos écrans, petit et grand. La blonde chanteuse embrassait d'autres horizons artistiques. Avec bonheur et talent. La musique? Elle ne savait pas si elle y reviendrait, confiait-elle en toute transparence lors de la sortie du film Liverpool, dans lequel elle tenait le rôle principal.

Trois ans et un bébé plus tard, la blonde artiste renoue avec le disque et lance mercredi son troisième CD, Les amours parallèles.

«L'envie de faire un nouvel album est venue lorsque j'ai changé de compagnie de disques. Ça m'a donné des ailes. J'ai trouvé chez Simone Records des collaborateurs avec lesquels j'avais l'impression que travailler serait une belle aventure humaine. J'ai eu envie de faire un album en tant qu'interprète, en m'appropriant les mots des autres, en les faisant miens. Je suis vraiment heureuse de ce projet-là. Il est tel que je le voulais.»

C'est Philippe B. qui, le premier, a signé un texte pour Stéphanie. Les amours parallèles est non seulement devenue la chanson-titre du disque, elle a aussi donné le ton pour les autres.

«À partir de là, on a eu l'idée de rassembler des chansons qui se voulaient différents tableaux sur l'amour, à partir de ce que j'ai vécu ou de ce que j'espère vivre. J'ai discuté avec les auteurs, ils sont revenus avec des propositions. Du coup, même si je n'ai pas signé les textes, ils sont très près de moi.»

Se trouver dans Forêt

Avec les réalisateurs Joseph Marchand et Émilie Laforest, les deux créateurs derrière le duo Forêt, Stéphanie Lapointe a trouvé un son, une direction. Quelque chose d'à la fois contemporain et intemporel.

«Je voulais un disque actuel, mais j'avais envie de tourner ma tête vers les années 50 et 60. La chanson française et québécoise d'alors me touche profondément. C'est ce qui a tissé un fil conducteur. On a travaillé les arrangements pour faire un album très épuré, on souhaitait laisser tout l'espace aux paroles. Le défi, c'était d'avoir une certaine retenue sans tomber dans le banal.»

Jimmy Hunt, Stéphane Lafleur, Philémon Cimon, Leif Vollebekk et Kim Doré ont tous écrit pour Stéphanie, qui s'est aussi permis de piger dans le répertoire de Serge Gainsbourg et de Jane Birkin.

«Avec Monique Giroux, je travaille sur un projet qui verra peut-être le jour plus tard. Elle connaît toutes les vieilles chansons, elle m'a fait découvrir des petits trésors, dont Un jour comme un autre, de Gainsbourg. C'est une magnifique chanson, qui parle du sentiment qu'on peut éprouver quand on vit un drame, quand notre monde s'écroule et qu'on voit, en regardant par la fenêtre, que la vie continue malgré tout. C'est d'une violence incroyable, je trouve.»

Pourquoi, de Jane Birkin, était une perle chère au coeur de la chanteuse. Un gros coup de coeur qu'elle n'osait pas interpréter.

«C'est mon copain qui m'a suggéré de la faire. J'écoute peu de choses, mais quand j'écoute, c'est sans fin! Pourquoi, c'est certainement l'une des cinq chansons que j'ai le plus fait jouer. Elle me touche profondément. Et puis j'ai eu la chance de rencontrer Jane Birkin il y a trois ans, lorsque j'ai fait ses premières parties. C'est une artiste fascinante.»

À quelques jours de son lancement, la grande gagnante de Star Académie 2004 confie avoir hâte de renouer avec la scène.

«Je le sens bien, ce disque, j'ai envie de le présenter en spectacle.»

Les prochains mois seront donc axés autour de la musique. Pas question, pour autant, de faire une croix sur le métier d'actrice.

«J'ai envie de savourer l'aventure de cet album, mais je ne ferme aucune porte. J'aime le jeu théâtral. C'est agréable de participer à un projet d'équipe sans en porter tout le poids sur ses épaules», dit celle qui s'envolera d'ailleurs pour le Pérou en décembre. Là, avec des amis réalisateurs, elle sera responsable de l'animation du documentaire Papa Gill, produit pour TV5.

«Ce sera une grande aventure humaine. On va rencontrer un homme qui est malade, mais qui tient à bout de bras un orphelinat pour enfants handicapés. Mon plus grand souhait, ce serait que quelqu'un voie le documentaire et lève la main pour prendre la relève.»

Si elle n'a écrit aucune chanson sur son nouveau disque, Stéphanie Lapointe n'a pas remisé la plume pour autant. Elle a plongé dans d'autres sphères, d'autres univers.

«On m'a entre autres proposé l'écriture d'un roman jeunesse, qui sera publié aux Éditions La Bagnole, en 2015. Il y a deux ans, je ne sais pas si j'aurais accepté.»

L'offre est arrivée au bon moment : elle a dit oui. Parce qu'il y avait Marguerite. Sa fille de 17 mois.

«La maternité a provoqué beaucoup de choses. Lorsque ma fille est née, tout de suite j'ai pensé : j'espère qu'elle sera fière de nous, de ce qu'on fera. Marguerite est un moteur incroyable. Bien sûr, la vie avec un bébé est bien remplie. Les journées filent vite, il y a une tonne de choses à faire, mais on s'organise. Devenir mère m'a donné une grande confiance.»

Et écrire a été un plaisir vrai.

«C'était une aventure extrêmement vertigineuse, ce n'était pas une mince affaire de tout ficeler, mais j'ai vraiment adoré cette expérience de grande intimité et de grande solitude. L'écriture, je vois ça comme un luxe. C'est assez fantastique de se retrouver devant son petit café à se demander quel monde on peut inventer. Moi, j'ai décidé d'écrire ce que j'aurais voulu lire, enfant. Je ressors de l'exercice avec l'envie d'écrire encore.»

VOUS VOULEZ ÉCOUTER?

Stéphanie Lapointe

Les amours parallèles

Simone Records

En magasin mardi

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer