• La Tribune > 
  • Arts 
  • > La nouvelle salle Maurice-O'Bready rouvrira comme prévu dimanche (photos) 

La nouvelle salle Maurice-O'Bready rouvrira comme prévu dimanche (photos)

  • Vue de l'intérieur de la salle. (Imacom, René Marquis)

    Plein écran

    Vue de l'intérieur de la salle.

    Imacom, René Marquis

  • 1 / 7
  •  ()

    Plein écran

  • 2 / 7
  •  ()

    Plein écran

  • 3 / 7
  • Des travaux sont tourjour en cours à l'extérieur du Centre culturel. ()

    Plein écran

    Des travaux sont tourjour en cours à l'extérieur du Centre culturel.

  • 4 / 7
  •  ()

    Plein écran

  • 5 / 7
  • La billetterie temporaire dans l'ancien salon VIP. ()

    Plein écran

    La billetterie temporaire dans l'ancien salon VIP.

  • 6 / 7
  • Des installations temporairess ont été mises en place dont une rampe pour les personnes à mobilité réduite. ()

    Plein écran

    Des installations temporairess ont été mises en place dont une rampe pour les personnes à mobilité réduite.

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(SHERBROOKE) Mario Trépanier est plus que soulagé : la toute nouvelle salle Maurice-O'Bready rouvrira comme prévu dimanche après-midi, pour accueillir les spectateurs venus découvrir la Suisse des Grands Explorateurs. Aucun retard de chantier, au cours des quatre mois et demi de travaux, n'est venu bousculer le calendrier des spectacles.

Mario Trépanier... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Mario Trépanier

Archives La Tribune

« J'ai très hâte! » confie le directeur du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, qui espère pouvoir adresser, dimanche, un petit mot de bienvenue à ceux et celles qui auront le privilège de découvrir les lieux en premier.

« C'est sûr qu'il va rester des petits bouts qui dépassent et qui vont apparaître après coup, mais nous avons fait le tour pour régler le plus de déficiences possible », ajoute-t-il, conscient que la salle désormais retapée et mise à jour entre en période de « rodage », tant pour le personnel que pour les spectateurs, qui devront retrouver certains repères. « Autant les employés que le public ont leurs petites habitudes avec la salle. »

Mais la principale adaptation, pour les quatre ou cinq prochains mois, sera l'accueil et la billetterie temporaires. Les travaux de rénovation et d'agrandissement du hall d'entrée n'ont débuté qu'à la mi-octobre (on espérait au départ les réaliser en même temps que la réfection de la salle) et cet espace est actuellement en plein chantier. Les travaux devraient se terminer en mars prochain.

« L'été dernier, nous avions pensé installer une roulotte dans le stationnement pour la billetterie. Mais faire monter des marches en métal aux gens en plein hiver nous est apparu comme une mauvaise idée. »

«Mais il ne devrait pas trop y avoir d'embouteillage. Les gens vont vite se répartir dans les autres foyers.»


Décision fut donc prise de faire entrer le public du côté du foyer Orford (la porte se trouve à gauche lorsqu'on regarde le bâtiment en face) et d'installer la billetterie dans le salon VIP. Le foyer du niveau parterre fera donc office de hall d'entrée temporaire. Mais comme le salon VIP se trouve entre deux escaliers, il a fallu ajouter une rampe de bois pour les personnes à mobilité réduite.

Celle-ci gruge une partie de l'espace du nouveau foyer, lequel est déjà plus exigu depuis l'aménagement des sas de chaque côté de la salle.

« Mais il ne devrait pas trop y avoir d'embouteillage. Les gens vont vite se répartir dans les autres foyers », estime Mario Trépanier.

Autre hic : le futur hall d'entrée doit comporter un vestiaire et un bar... qui ne seront pas encore prêts dimanche. Mais c'est un moindre mal pour le directeur. « Nous avions l'habitude d'installer des vestiaires et des bars mobiles lorsque certains événements se tiennent dans les foyers », souligne-t-il.

Blanc plutôt que brun

Parmi les changements les plus visibles dans les foyers, les spectateurs noteront que les murs bruns ont fait place à un blanc tirant légèrement sur le gris, ce qui rend l'espace beaucoup plus lumineux. Le tapis est désormais bleu acier.

Dans la salle, outre les nouveaux sièges rouge vif, le public remarquera surtout les allées plus larges (deux allées ont même été ajoutées le long des deux côtés de la salle) et une amélioration du quinconce, c'est-à-dire le décalage dans l'alignement des sièges d'une rangée à l'autre. Autrement dit, aucun siège n'est situé directement derrière un autre, tous sont décalés d'une demi-largeur de siège, ce qui améliore la vision devant soi.

Mais plusieurs changements resteront invisibles pour le public. « Par exemple, nous avons repeint et agrandi les loges. Nous y avons installé une laveuse (avant, il fallait descendre au deuxième sous-sol). Nous avons aussi récupéré et mis à profit plusieurs espaces perdus, qui nous permettront d'entreposer de l'équipement beaucoup plus près de la salle. Nous avons ajouté des bandes de carbone au mur, pour la prévention des tremblements de terre. »

La meilleure nouvelle pour Mario Trépanier, c'est que les abonnements ont augmenté. « Nous avons dépassé les 3500, et la saison d'abonnements n'est pas encore terminée. Déjà que la dernière année avait été très forte. »

Quant au bouclage financier du chantier de 9,5 millions $, il ne manque qu'une réponse de la Ville de Sherbrooke. Lors de sa visite le 15 octobre dernier, le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités Denis Lebel avait confirmé une subvention de 1 million $ de Patrimoine Canada, grâce au Fonds du Canada pour les espaces culturels. Une enveloppe de 4,5 millions $ était déjà confirmée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec, ainsi que 100 000 $ de la Conférence régionale des élus. Selon Mario Trépanier, il n'y a encore eu aucun dépassement de coût à cette étape des travaux.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer