• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Tourbillon et papillons pour Michel Louvain 

Tourbillon et papillons pour Michel Louvain

Michel Louvain... (Archives La Presse)

Agrandir

Michel Louvain

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(Sherbrooke) Michel Louvain s'apprête à vivre un des week-ends les plus «tourbillonnants» de sa carrière. Après le lancement du livre-coffret Michel Louvain - Sans âge le 14 octobre, pour lequel il était justement en séance de signature au Renaud-Bray de Sherbrooke vendredi, le chanteur se rend samedi dans son Thetford Mines natal, pour donner son tout premier concert à l'église Saint-Alphonse de son enfance. Dimanche, il sera de retour à Montréal pour recevoir le Félix hommage de l'ADISQ. Et lundi, c'est le lancement de l'album Ils chantent Louvain.

«C'est toujours comme ça, dans ce métier : tout arrive toujours en même temps! Des papillons, j'en ai pas mal! Ma gérante m'a envoyé un mot ce matin avec les nouvelles demandes d'entrevue, en y ajoutant : "Je sais, je sais : ça rend fou!" Je dois prendre de grandes respirations», commente l'homme de 77 ans aux 57 ans de carrière. «Mais c'est bon, parce que le public est heureux là-dedans. Et quand le public est content, je le suis moi aussi.»

Si Michel Louvain s'attend à vivre de forts remous intérieurs dimanche au Gala de l'ADISQ, il pourrait être encore plus bouleversé par son concert à Thetford Mines. Au printemps dernier, le chanteur avait confié à Michel Barrette, dans l'émission Viens-tu faire un tour?, qu'il avait toujours rêvé de présenter un spectacle dans l'église de son enfance. Le président du comité du patrimoine religieux l'a donc invité à y donner un concert-bénéfice pour l'église.

«J'ai été baptisé là, j'ai été enfant de choeur, j'ai servi la messe, j'ai chanté dans la chorale avec mon père, c'est là qu'ont eu lieu les funérailles de mes parents... Mes soeurs et d'autres membres de ma famille seront là. J'ai su que c'était à guichets fermés. Ça ne sera pas facile», dit celui qui craint un peu d'être submergé par les émotions. «Mais je vais y arriver! Un jour à la fois!»

Musée Michel Louvain

Michel Louvain - Sans âge a été réalisé en coffret scrapbook, à l'image d'albums semblables produits pour les Beatles et les Rolling Stones. Le chanteur a eu recours à ses archives personnelles, mais aussi à une de ses plus ferventes admiratrices, Nicole Dupuis-Beaupré, qui a toute une pièce de sa maison consacrée à son idole. Elle était d'ailleurs une des Dames en bleu, dans le documentaire paru en 2009 sur les admiratrices de Michel Louvain. «Elle a des choses que je n'ai même pas moi-même. Elle doit ouvrir un musée en avril 2015.»

Si Michel Louvain a participé au processus de réalisation du livre, il a été totalement surpris par l'album Ils chantent Louvain. Il ignorait quelles chansons y figureraient et qui les chanteraient.

«Quand j'ai vu la liste des noms... Paul Daraîche, un chanteur country! Daniel Lavoie, Herbert Léonard, Mario Pelchat, René Simard...» cite-t-il. Une «vraie belle gang»!

À laquelle se greffent Patrick Norman, Jean-François Breau, Antoine Gratton (qui a aussi réalisé l'album), Michaël, Patrick Bourgeois, Tocadéo, David Thibault et Maxime Landry.

«Celle qui m'a étonné est celle de René. Il a repris Pourquoi donc as-tu brisé mon coeur? en ballade. C'est tellement beau! Ça change toute la chanson. C'est ce que j'aime de cet album : que chaque artiste interprète à sa façon.»

Dossier complet dans le cahier des arts de La Tribune de samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer