16 musiciens, deux chances de Félix

Le Bal à l'huile occupera toute une rangée de sièges ce soir, à la salle... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

L'ADISQ 2014

Arts

L'ADISQ 2014

Le Gala de l'ADISQ 2014 »

(Sherbrooke) Le Bal à l'huile occupera toute une rangée de sièges ce mercredi soir, à la salle Wilfrid-Pelletier, où se tiendra L'Autre Gala de l'ADISQ. Tant qu'à être nommé pour un Félix, aussi bien dresser une ligne de force et de rameuter les blondes pour l'opération.

Ils seront donc douze pour représenter le septuor sherbrookois et forcer mentalement pour que T'en souviens-tu? obtienne le sceau du meilleur album de musique trad de l'année. Douze pour croiser les doigts et les orteils dans l'espoir que le bon nom sorte du micro. Ça fera beaucoup d'ondes positives dans l'air...

« On y pense depuis l'annonce des nominations. Quelle que soit l'issue de la soirée, on voulait absolument sauter sur la chance d'y assister. Depuis le temps qu'on regarde les remises de prix à la télé et depuis le temps qu'on se dit qu'on fait de la pas pire musique, on ne va pas bouder notre plaisir! » témoigne Paulyn Lacroix, l'un des musiciens de la formation en compétition avec De Temps antan, Michel Faubert, Les Tireux d'roches et Kleztory.

Le simple fait d'être placé dans le dessus du panier de la musique québécoise, avec un deuxième album sur lequel Le Bal trempe les Gilles Vigneault et Claude Gauthier dans sa sauce trad, est un honneur. Le groupe, qui existe depuis quinze ans, n'est donc pas honteux d'avoir fait du pouce sur sa nomination, en profitant pour établir de nouveaux contacts et rafraîchir son site internet. Et pour cause.

« À l'époque où les émissions de téléréalité font découvrir beaucoup de nouveaux talents - et de bons talents -, nous sommes contents d'avoir un peu de lumière. Nous et les autres nommés travaillons tous depuis longtemps dans le domaine. Plus il y en a qui se font voir, plus le genre musical se fait entendre. Nous sommes donc tous gagnants », estime le chanteur, guitariste et mandoliniste, qui répète tous les mercredis soir avec les Guy Breton, Normand Breton, Patrick Goulet, Jean Coupal, Olivier Brousseau et Isaël McIntyre.

Depuis la sortie du disque, il y aura un an exactement samedi, Le Bal à l'huile a donné une vingtaine de spectacles, incluant une minitournée sur la Côte-Nord l'été dernier et la soirée de la Fête nationale au parc Jacques-Cartier. Évidemment, les musiciens espèrent que cette vitrine leur permettra d'ajouter des villes à leur carnet. « Tout ce qui pourrait arriver, on le prendra. », affirme Paulyn Lacroix, qui confie par la bande qu'un troisième album commence aussi à occuper leurs pensées.

Habana Café

Il n'y aura pas que de l'huile d'ici, à ce gala animé par les Denis Drolet. Il y aura aussi du café. Le deuxième album de Habana Café, le collectif par lequel jurent les amateurs de danse latine, a réussi à s'élever au-dessus de la masse de la musique du monde produite dans la dernière année. Mi Camino, lancé en avril, est nommé aux côtés des dernières offrandes de Karim Diouf, Quartango, Ragleela et le duo Moustafa Kouyaté et Romain Malagnoux.

« J'avais hésité à envoyer le dossier du groupe, raconte la productrice et gérante Suzie Hamel, mentionnant qu'une inscription est coûteuse. Mais à la recommandation de Pierre Duchesne, propriétaire du studio de Shefford où on a enregistré, et de sa conjointe Claire Pelletier, on a décidé de le déposer. On était assez fiers de notre objet pour croire qu'il se démarquerait. Ce disque sonne tellement! Le groupe est passé à un autre niveau. »

Des neuf musiciens qui torréfient cette musique ensoleillée, deux assisteront à la soirée, soit les Sherbrookois Juliàn Gutiérrez, originaire de Cuba, et David Élias.

« Dans le milieu de la musique, des gens attendent souvent qu'une reconnaissance vienne des autres avant de se mouiller à produire ou diffuser un spectacle. Même si les salles se remplissent toujours bien avec Habana Café, cette nomination est une super belle publicité. C'est aussi une belle tape dans le dos pour les gars, qui font tous autre chose pour gagner leur vie. L'idéal serait que le noyau dur du groupe arrive à en vivre. Ça arrivera sûrement un jour. On travaille pour ça », assure Suzie Hamel.

Aussi en nomination

Misteur Valaire

Album de musique électronique

Pochette d'album

Vincent Vallières

Scripteur de spectacle

Georges Hamel

Album country

Trio Jérôme Beaulieu

Album de jazz création

Arthur L'Aventurier

Album jeunesse

VOUS VOULEZ Y ALLER

L'Autre Gala de l'ADISQ Musique Plus et Musimax Ce soir, 20 h

Partager

À lire aussi

  • ADISQ: le groupe Misteur Valaire récompensé

    Arts

    ADISQ: le groupe Misteur Valaire récompensé

    Arcade Fire a dominé le palmarès des lauréats de L'Autre Gala de l'ADISQ et du Gala de l'industrie qui se déroulaient hier en remportant trois Félix,... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer