Pour le plaisir de la musique

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Coaticook) L'Harmonie de Coaticook a tenu son pari de réunir sur scène plus de 250 musiciens dans le cadre de la «Fin de semaine en harmonie», un événement unique de deux jours organisé afin de souligner les festivités du 150e anniversaire de Coaticook. Fort réussi du côté des formations musicales, l'événement l'a été un peu moins du côté de la population coaticookoise.

«Les musiciens se sont donnés au maximum, mais la population n'a pas répondu énormément samedi, explique Denise Loiselle, présidente de l'Harmonie de Coaticook. Par contre c'est mieux aujourd'hui (dimanche) avec le mass band. Les musiciens sont tout de même très contents, car ce sont des gens passionnés. Ce sont aussi des gens très conviviaux comme nous avons pu le constater ce matin lorsque nous avons placé tous les musiciens sur la scène. Ils avaient affaire à se prêter le lutrin et les partitions!»

Il est bon de savoir que chaque chef d'orchestre proposait son choix de pièces et que les musiciens des autres formations prenaient connaissance sur place des pièces qu'ils allaient jouer! «C'est de la lecture à vue, précise Mme Loiselle. Je suis toujours étonnée de voir à quel point les musiciens sont polyvalents.»

Ce que les spectateurs ignorent, c'est que tout ce beau monde avait fait la fête la veille, puisque les stages bands étaient à l'honneur une fois la nuit tombée. «Nous avons eu droit à un party musical assez phénoménal! souligne Denise Loiselle avec un clin d'oeil. Les gens avaient à peine mangé leur soupe qu'ils étaient déjà sur le plancher de danse. Il fallait seulement tasser les tables pour qu'ils n'embarquent pas dans nos assiettes!»

Des propos confirmés par le chef d'orchestre de l'Harmonie des Cascades de Beauport, Mathieu Rivest, dont la formation compte une soixantaine de musiciens. «Une très belle soirée, on était seulement un peu triste, car tout le monde aurait aimé aller jouer dans le big band, partage M. Rivest. Pour nous l'idée de venir ici c'était de partager un moment entre les ensembles, mais aussi entre nous, parce que nous sommes en début de saison et qu'il y a souvent des nouveaux venus. Cela nous permet donc de raffermir les liens et de vivre en communauté pendant quelques jours. C'est humainement très riche pour une organisation comme la nôtre.»

Somme toute une belle expérience malgré une participation timide de la population locale, mais sans contredit de bons souvenirs de leur passage à Coaticook pour tous les musiciens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer