• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Les lecteurs demeurent fidèles au Salon du livre 

Les lecteurs demeurent fidèles au Salon du livre

Le Salon du livre de l'Estrie a dépassé ses objectifs de visite, malgré la... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Sherbrooke) Le Salon du livre de l'Estrie a dépassé ses objectifs de visite, malgré la baisse nette de 600 élèves qui n'ont pu fréquenter le rendez-vous littéraire cette année, une situation que la directrice générale Ghislaine Thibault attribue aux compressions en éducation.

Ce sont donc 14 572 visiteurs qui se sont rendus au Centre de foires pour cette 36e édition du Salon. «On est très, très fiers. Les exposants ont fait de belles ventes, les gens étaient heureux, les activités étaient pleines», résume Mme Thibault.

Les nouveautés de l'année ont été un succès et seront de retour l'an prochain. «La nouvelle formule du vendredi après-midi a fait fureur, c'était vraiment parfait», ajoute la directrice générale. Les auteurs s'y étaient succédé dans une série de tables rondes, entrevues et conférences.

La première nuit au Salon pour les jeunes de 6 à 12 ans - une activité nommée Beding-Bedang - a également fait ses preuves (voir autre texte).

Chez les visiteurs rencontrés hier au Salon du livre, un commentaire revenait constamment : il est agréable de pouvoir rencontrer les auteurs et échanger avec eux.

«J'aime bien les présentations avec les auteurs, la proximité qu'il y a, c'est intéressant», disait à ce propos Annick, de Sherbrooke, qui en était à sa première visite au Salon du livre de l'Estrie. Elle avait déjà visité celui de Montréal, qu'elle trouvait beaucoup plus étouffant.

«Je lis beaucoup et j'aimerais que mon jeune garçon se découvre un livre qui pourrait l'intéresser», dit celle qui était avec son fils de 9 ans et sa nièce.

L'an dernier, Lucette Moisan avait acheté pour ses petits-enfants un livre de l'auteure Julie Vincelette. Cette année, elle a croisé celle-ci par hasard... et lui a acheté un deuxième livre. «Elle est tellement gentille!» lance la Sherbrookoise, qui vient au Salon depuis «au moins quatre ans», principalement pour faire le plein de livres jeunesse à offrir en cadeau. Son mari André Moisan l'accompagne toujours, mais préfère pour sa part les sagas québécoises familiales écrites par Louise Tremblay-D'Essiambre.

Les deux amies Micheline et Francine sont également des habituées; elles viennent chaque année. «Je lis de tout : des livres sur la psychologie, des romans, des biographies...» dit la première.

Francine préfère pour sa part les biographies, mais dit aimer l'ensemble de l'oeuvre du Salon du livre. «J'aime autant les conférences que les rencontres avec les auteurs ou l'ambiance... J'aime tout!» lance-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer