Cette Renée qui renaît toujours

Renée Martel... (Archives, La Presse)

Agrandir

Renée Martel

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(SHERBROOKE) On connaît Danielle Laurin, la journaliste littéraire. Celle qui collabore au Devoir, à Elle Québec et à Radio-Canada. On connaît aussi Danielle Laurin, l'auteure. Celle de Duras, l'impossible, récit personnel inspiré de l'écrivaine qui a marqué sa vie, et de Promets-moi que tu reviendras vivant, sur sa vie d'épouse de correspondant de guerre.Mais on ne connaissait certainement pas la Danielle Laurin qui a grandi au son de la musique country, entendue dans le bar de ses parents à Charlemagne où se produisait la crème des chanteurs à Stetson. Ou alors sur le tourne-disque de la soeur aînée, grande admiratrice de Renée Martel.

Danielle Laurin est l'auteure d'une nouvelle biographie sur... (Archives, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Danielle Laurin est l'auteure d'une nouvelle biographie sur la vie personnelle et professionnelle de Renée Martel.

Archives, La Presse

«Le déclic pour ce livre s'est fait lorsque Renée a reçu le Félix du spectacle de l'année, en 2009. C'était son premier Félix autre que pour le meilleur album country. J'ai été très émue en la voyant éclater en larmes. J'ignorais qu'elle venait de traverser des moments très difficiles [le suicide de son conjoint et sa propre tentative de suicide]. Mais autant je la trouvais hyper fragile, autant je sentais toute sa force souterraine. Et j'avais le sentiment que tous les gens ressentaient la même chose.»

Lundi dernier, Danielle Laurin lançait donc Le roman de Renée Martel, «portrait impressionniste» de la vie de cette Drummondvilloise aux 62 ans de carrière, qui a réussi à passer par-dessus alcoolisme, séparations, deuils, maladies et une relation paternelle difficile. L'ouvrage n'a rien à voir avec l'autobiographie de la chanteuse sur son problème d'alcool, publiée en 1983, ni avec le livre signé par son fils Dominique, en 2002.

«Ce n'est pas une biographie chronologique ni un livre de grandes révélations», précise l'auteure, qui reconnaît que les tribulations de Renée Martel ont déjà été largement rapportées dans la presse à sensation. «Justement, elle et moi voulions sortir de ça, offrir un nouvel éclairage. Je voulais écrire comment Renée se sentait elle-même, livrer une vision de l'intérieur.»

Phénix

Danielle Laurin n'a donc retenu que les pages les plus significatives de la vie de Renée Martel... dont certaines se sont écrites durant le projet. «Ça ne devait pas prendre quatre ans. J'achevais l'écriture quand son cancer du foie s'est déclaré. Je l'ai donc suivie jusqu'à l'hôpital et à la maison de convalescence.»

Même si elle est devenue sa confidente et amie, Renée Martel a subi un choc lorsqu'elle a lu la première version. «Elle trouvait que tout ce que je racontais était vrai, mais c'est comme si elle n'était pas prête à regarder ce miroir que je lui tendais. J'ai retravaillé des choses, changé l'angle...»

Danielle Laurin souhaite surtout que l'on perçoive «l'incroyable force» de Renée Martel, qui a permis à la chanteuse de se relever à chaque coup dur. «L'image du phénix lui correspond parfaitement. C'est un livre qui, je l'espère, donne de l'espoir.»

Surtout que cette sensibilité exacerbée de la femme est indissociable de l'artiste, a constaté Danielle Laurin. «Quand Renée est sur scène, elle parle avec son public, elle dit comment elle se sent. Les gens sont fiers d'elle, mais ils ont aussi envie de la protéger. C'est une femme authentique.»

VOUS VOULEZ LIRE?

Danielle Laurin

Le roman de Renée Martel

BIOGRAPHIE

Québec

Amérique

VOUS VOULEZ Y ALLER?

Dédicaces de Danielle Laurin

Samedi 18 octobre, 14 h

Salon du livre de l'Estrie

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer