La station CKTS revivra sur le web

Les auditeurs de la défunte radio CKTS, qui a connu du succès dans les années... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Les auditeurs de la défunte radio CKTS, qui a connu du succès dans les années 70 et 80 à Sherbrooke, pourront écouter à nouveau les tubes et les animateurs de la station qui évoluait autrefois sur la bande AM.

Samedi, 23 ans après sa fermeture, CKTS revivra via la magie du web à l'adresse www.ckts.ca. Belle occasion pour réécouter les Jessie's Girl de Rick Springfield, Midnight Blue de Lou Gramm ou Every Breath You Take du groupe The Police.

C'est le 11 octobre 1991 que la station anglophone alors propriété de Télémédia cessait d'émettre. Cela marquait « un jour sombre dans l'histoire de la radio en Estrie », se souvient Guy Champoux, l'un des promoteurs du projet.

« La station CKTS avait conquis le public anglophone et francophone au cours des décennies précédentes. »

À l'époque, ses revenus commerciaux étaient en baisse, de même que la popularité de la bande AM. La station sherbrookoise a cessé de réémettre le contenu de la station montréalaise CJAD à en novembre 2006.

La nouvelle station internet aura un mandat bien défini, ajoute-t-il. « CKTS.com aura comme mission de faire revivre cette belle époque de cette radio Top -40 qui n'avait rien à envier à WABC New York ou CKGM à Montréal. À l'époque, écouter CKTS était un must pour les amateurs de musique contemporaine », a indiqué le directeur de la programmation de l'époque, Ted Silver.

« La station CKTS avait conquis le public anglophone et francophone au cours des décennies précédentes. »

« Ce sera un hommage à cette station qui a connu ses heures de gloire durant les années 70 et 80. Nous allons faire tourner la musique de cette époque et des animateurs de cette station seront au rendez-vous. »

Des artisans du 900 AM, comme Leta Polson, Frank Cavalaro, Daniel Coulombe, Al Roberts Isaac Shane et M. Champoux reprendront du service. On promet un « son vintage », sans faire revivre le passé. « Le projet consiste à diffuser les grands succès de l'époque, mais en tentant de recréer le son que la station aurait aujourd'hui, si elle était toujours en ondes », assure le groupe.

Le www.ckts.ca diffuse déjà des chansons en continu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer