• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Un nouveau départ pour le Cabaret Eastman 

Un nouveau départ pour le Cabaret Eastman

Propriétaire du Cabaret Eastman, Jean-Pierre Clairoux a trimé... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Propriétaire du Cabaret Eastman, Jean-Pierre Clairoux a trimé dur ces derniers mois dans le but de relancer rapidement les activités de sa toute jeune salle de spectacle.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partager

(EASTMAN) L'incendie qui a détruit une partie du Cabaret Eastman en novembre dernier a forcé son propriétaire, Jean-Pierre Clairoux, à prendre les bouchées doubles au cours des derniers mois. «On éteint le feu depuis trois mois», illustre l'homme d'affaires.

Le Cabaret Eastman venait à peine d'être inauguré quand le sinistre est survenu l'automne dernier. Évalués au départ à 100 000 $, les dommages causés étaient plus importants que prévus. M. Clairoux affirme d'ailleurs que les travaux effectués afin de faire disparaître les traces de l'incendie ont coûté 500 000 $.

«On a été continuellement en réaction dans les derniers mois, déclare le propriétaire. On a eu plein de mauvaises surprises en réalisant les travaux. Des éléments qui ne semblaient pas avoir été touchés ont dû être remplacés. Parfois c'était simplement parce qu'une odeur de fumée persistait malgré le nettoyage.»

Jean-Pierre Clairoux avoue qu'il s'était fixé un échéancier serré lorsqu'il a planifié les travaux de remise en état du Cabaret Eastman.

Texte complet dans La Tribune de jeudi.

Abonnement à la version électronique:

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer