Le Tact, oeuvre d'art en revue

Partager

Steve Bergeron
Steve Bergeron
La Tribune

(Sherbrooke) Le Tact a toutes les apparences d'une revue tabloïd. Quand on l'ouvre, on s'aperçoit qu'il tient davantage de l'oeuvre que du média. Oeuvre poétique, littéraire, graphique, photographique, philosophique, voire politique... L'enveloppe matérielle n'est qu'un prétexte à sa diffusion. On n'y entre pas pour s'informer, ni pour se divertir, mais pour plonger dans les univers de Normand Achim et de Jean-Luc Filion.

Bref, du tabloïd, il ne reste ici que le support, au même titre que la toile d'une peinture. Avec un certain détournement, explique Normand Achim, père du Tact. « D'habitude, les tabloïds n'ont pas bonne réputation. En y présentant quelque chose de plus profond, nous créons un écart entre la forme et le fond.»

Ceux et celles qui connaissent déjà le travail artistique de Normand Achim savent que sa production peut prendre plusieurs formes, de l'exposition de photos au recueil de textes. Pour ce technicien en documentation de l'Université de Sherbrooke, c'est une façon de rebondir et de se renouveler. Mais ce troisième Tact a failli ne jamais voir le jour.

Texte complet dans La Tribune de vendredi.

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer