• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Un marathon de fin d'année pour France Beaudoin 

Un marathon de fin d'année pour France Beaudoin

France Beaudoin... (Photo fournie par la SRC)

Agrandir

France Beaudoin

Photo fournie par la SRC

Partager

Steve Bergeron
Steve Bergeron
La Tribune

(Sherbrooke) Autant le dernier été de France Beaudoin a été une longue saison se dolce vita, autant l'actuelle fin d'année s'annonce comme un marathon, avec les tournages de sa nouvelle émission Dis-Moi Tout, qui s'amorce en janvier à Télé-Québec, et de la spéciale de fin d'année d'En direct de l'univers. Sans oublier les émissions de la saison en cours qu'il faut bien continuer de réaliser! Heureusement, il y a un dossier de réglé: les cadeaux de Noël.

« C'est fait depuis deux semaines, au cas où je n'aurais pas le temps de remettre les pieds dans un magasin d'ici un mois. Ils sont bien cachés au fond de la garde-robe «, rapporte l'animatrice, qui porte de plus en plus le chapeau de productrice. D'ailleurs, l'émission Dis-moi tout est la première qu'elle produit entièrement, par le truchement de Pamplemousse Média, la société qu'elle a fondée avec Jean-François Blais et Nancy Charest. « Pour En direct de l'univers, je suis coproductrice à 50 pour cent avec La Presse Télé», rappelle-t-elle.

« J'ai une équipe vraiment formidable. Ils sont vraiment allés très loin dans ce qu'ils permettent aux enfants de faire, beaucoup plus que je ne le pensais au départ.»

Dis-moi tout est une émission hebdomadaire qui donnera entièrement le contrôle aux enfants. Pendant une demi-heure, ils seront 150, tous de la même école, de la 1re à la 6e année, à poser les questions qu'ils ont préparées pour un invité du jour. Sans aucun filtre ni tabou. Pour cette raison, Dis-moi tout s'adressera d'abord aux enfants eux-mêmes. Une douzaine d'émissions sont prévues, dont le tiers est déjà en boîte. Jusqu'à maintenant, les jeunes ont rencontré Marc Hervieux, Sophie Thibault, Julie Payette et Martin Deschamps.

« Celle avec Martin devait être le pilote, mais nous avons décidé de la mettre en ondes quand même. Sinon, ça aurait été un véritable gaspillage. Martin s'est fait demander comment il avait appris à marcher, comment il pouvait tenir son bébé dans ses bras... Sophie Thibault a fait face à la question : « Est-ce qu'il faut se trouver belle pour faire de la télé? Et si on n'est pas beau, est-ce qu'on peut en faire quand même? « Ce n'est pas simple de répondre à ça!»

Bouge pas! bouge pas!

Parfois, c'est la fantaisie et la candeur qui volent le show. « Julie Payette a dû expliquer qu'elle n'était jamais entrée en collision avec une étoile. Quand un petit garçon a voulu savoir comment on allait aux toilettes dans l'espace, elle lui a renvoyé la question. L'enfant pensait qu'on sortait simplement dehors et qu'on rentrait quand on avait fini. De voir l'émerveillement des enfants est vraiment une expérience en soi. Ils ont des étoiles dans les yeux.», souligne France Beaudoin.

Autre particularité de l'émission : tous les membres de l'équipe sont jumelés à un enfant. Aussi bien France elle-même, qui aura chaque fois son coanimateur ou sa coanimatrice, que le caméraman, le perchiste, l'éclairagiste, le régisseur de plateau, le réalisateur, les recherchistes qui préparent les questions... Même la maquilleuse et la coiffeuse!

« Là-dessus, j'ai une équipe vraiment formidable. Ils sont vraiment allés très loin dans ce qu'ils permettent aux enfants de faire, beaucoup plus que je ne le pensais au départ. Ça peut donc arriver que je reçoive un petit jet de fixatif dans le front! Ou alors que j'entende pendant une prise le caméraman qui chuchote : "Bouge pas! Bouge pas! Bouge pas!"»

L'idée de Dis-moi tout est venue à France Beaudoin alors qu'elle regardait la télé avec ses enfants. « Ils avaient aussi le même genre de questions très directes par rapport aux personnes qu'ils voyaient à la télé. Mon fils m'a demandé alors si je pouvais poser sa question pour lui. Je lui ai répondu : Moi, non. Mais toi, tu le pourrais!»

S'engager autrement

Étant donné que Guy A. Lepage a annoncé qu'il n'y aurait pas de spéciale de fin d'année de Tout le monde en parle, France Beaudoin a accepté de livrer une émission spéciale de 90 minutes d'En direct de l'univers pour le 31 décembre. Les trois invités, Guylaine Tremblay, Louis-José Houde et Marina Orsini, ont tous déjà été à l'honneur de l'émission hebdomadaire. « Mais comme le temps des Fêtes n'est jamais systématiquement abordé en temps normal, cela nous permettait de les recevoir à nouveau. »

L'émission sera préenregistrée dans deux semaines. Quant aux capsules de présentation d'Au coeur de la vie, l'émission spéciale présentée par Radio-Canada Estrie le 30 novembre au profit de la Fondation du CHUS, elles sont en boîte depuis octobre. Même si France a dû se dissocier du Téléthon du CHUS de Télé 7 le jour où elle est passée à Radio-Canada, elle a continué de s'engager autrement auprès de la Fondation. La plus récente activité était celle organisée l'été dernier sur le bateau de croisière Le Grand Cru, qui a permis d'amasser 40 000 $.

« Je n'ai fait qu'une toute petite part dans cette émission spéciale, même si cela m'a fait chaud au coeur de retravailler avec les gens de Sherbrooke. J'ai visionné la première demi-heure. Nous sommes vraiment chanceux d'avoir une telle expertise dans la région. Cela met en lumière les dons à la Fondation. Et voir des artistes comme Richard Séguin chanter à l'hôpital est vraiment touchant. »

 

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • De la révolte à la santé

    Sherbrooke

    De la révolte à la santé

    Depuis l'âge de sept ans, elle toussait, était essoufflée, sa résistance aux efforts physiques était particulièrement mauvaise. Différents... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer