• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Le dernier SuperClub Vidéotron de Sherbrooke ferme ses portes 

Le dernier SuperClub Vidéotron de Sherbrooke ferme ses portes

Jean-Guy Ouellet et Geneviève Soucy-Ouellette ont été les... (Spectre média, Jessica Garneau)

Agrandir

Jean-Guy Ouellet et Geneviève Soucy-Ouellette ont été les propriétaires du SuperClub Vidéotron de la rue King Est pendant 25 ans. Aujourd'hui, le couple tourne une page de son histoire avec l'annonce de la fermeture de son commerce et le début de la vente définitive de la marchandise.

Spectre média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le dernier SuperClub Vidéotron de Sherbrooke ferme ses portes. La vente définitive de tous les films en location débute ce jeudi et se terminera le 15 août.

Le SuperClub Vidéotron situé au 1010 rue King Est est le dernier commerce du même nom à fermer ses portes sur le territoire sherbrookois.

« Comme dans bien d'autres choses, c'est la fin d'une époque, une époque où les gens sortaient se louer un film et acheter leur pop corn et leur liqueur chez nous. Les temps changent et évoluent rapidement », explique Jean-Guy Ouellette qui a été copropriétaire pendant 25 ans du commerce avec son épouse, Geneviève Soucy-Ouellette.

Âgé de 70 ans, le couple prendra une retraite bien méritée. « Le bail se terminait, on devait prendre une décision et à notre âge, je crois que c'était la bonne. Aussi, c'est bien évident que nous avions observé une baisse importante de l'achalandage avec l'arrivée notamment des nouvelles technologies et de Netflix », souligne M. Ouellette.

Le franchisé du magasin Vidéotron situé au coin des rues King Ouest et Jacques-Cartier, qui vend de la téléphonie mobile et d'autres produits Vidéotron, s'installera dans une portion de l'ancien SuperClub Vidéotron de la King Est.

« Le nouveau magasin embauchera sept des dix employés de notre SuperClub et les trois autres employés seront licenciés, car ils s'occupaient uniquement de la location de films. Par contre, il faut savoir qu'au total, le nouveau commerce emploiera plus de travailleurs que le SuperClub », mentionne M. Ouellette.

La fermeture du commerce marque la fin des SuperClub Vidéotron à Sherbrooke, mais il en reste un toujours en activité à Coaticook. En tout, il reste 75 SuperClub Vidéotron au Québec, selon le site internet de l'entreprise, dont 51 dans la grande région de Montréal.

« Il y a une époque où Blockbuster comptait des milliers de magasins. Et aujourd'hui l'entreprise n'existe plus », se souvient M. Ouellette.

Le géant américain qui a disparu en 2014 a effectivement déjà compté 9100 magasins en 2004.

« On était un peu le dernier des Mohicans », image M. Ouellette qui attribue le succès des 25 dernières années à sa partenaire.

« Tout le mérite revient à ma femme qui s'est occupée de l'entreprise au quotidien au cours de toutes ces années, alors que de mon côté, je travaillais à l'Université de Sherbrooke », insiste M. Ouellette.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer