• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Les embauches au CIUSSS et à l'UdeS stimulent le marché immobilier 

Les embauches au CIUSSS et à l'UdeS stimulent le marché immobilier

Le marché de l'immobilier de Sherbrooke a connu... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le marché de l'immobilier de Sherbrooke a connu une croissance modérée des prix de 5,1 pour cent, au premier trimestre, par rapport à la même période en 2016.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le marché de l'immobilier de Sherbrooke a connu une croissance modérée des prix de 5,1 pour cent, au premier trimestre, par rapport à la même période en 2016. Le prix médian pour l'agrégat des différents types de propriétés de la région est désormais de 254 147 $.

L'afflux de nouveaux employés dans les centres hospitaliers et à l'université stimule le marché immobilier, indique une étude sur le prix des maisons de la firme Royal LePage publiée mardi.

Avec la fin des politiques d'austérité du gouvernement provincial, le CIUSSS de l'Estrie - CHUS et l'Université de Sherbrooke ont procédé à une vague d'embauches. «L'arrivée de nouveaux professionnels de la santé a largement contribué à stimuler le marché immobilier de la région », remarque Jean-François Bérubé, dirigeant-propriétaire, Royal LePage Évolution. « Nous avons d'ailleurs observé que beaucoup de ces nouveaux acheteurs sont des infirmières en provenance de France ou de Suisse qui viennent à Sherbrooke pour travailler au CHUS. »

Selon l'étude, le prix médian des maisons à deux étages à Sherbrooke a enregistré une hausse de 4,2 pour cent au premier trimestre, pour atteindre 288 628 $. Le prix des maisons de plain-pied a connu une forte augmentation de 6,2 pour cent par rapport à la même période en 2016, pour s'établir à 221 859 $.

« Actuellement, le marché est équilibré dans tous les segments et les augmentations sont raisonnables. De plus, les nouvelles règles hypothécaires n'ont pratiquement pas eu d'impact pour les premiers acheteurs », fait remarquer M. Bérubé, dans un communiqué de presse.

Les baby-boomers demeurent actifs dans le marché immobilier, vendant leur maison pour se diriger vers la location d'appartement ou les appartements en copropriété, perpétuant la tendance observée dans les derniers mois.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer