• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Nouvelle étape pour l'implantation de l'usine de Soprema 

Nouvelle étape pour l'implantation de l'usine de Soprema

Plusieurs dérogations sont en voie d'être acceptées pour... (Photo fournie)

Agrandir

Plusieurs dérogations sont en voie d'être acceptées pour permettre l'implantation de l'entreprise manufacturière Soprema dans le parc industriel de Sherbrooke.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Plusieurs dérogations sont en voie d'être acceptées pour permettre l'implantation de l'entreprise manufacturière Soprema dans le parc industriel de Sherbrooke, sur la rue Robert-Boyd. La façade sera positionnée vers l'autoroute 10. La consultation publique tenue à la fin mars ayant soulevé peu d'opposition, le processus d'acceptation suit son cours.

La prochaine étape consiste, pour les citoyens opposants, à demander la signature d'un registre. La date limite pour une telle démarche est le 13 avril.

Lors des séances de consultations publiques, qui se tenaient simultanément dans les bureaux d'arrondissement des secteurs Rock Forest et Jacques-Cartier, 16 citoyens se sont présentés. Des questions ont notamment porté sur le positionnement des cases de stationnement. Des craintes ont aussi été soulevées en référence à l'explosion survenue à l'usine de Neptune et aux odeurs dégagées par Ani Mat. L'usine de Soprema pourrait-elle exposer des citoyens à certains dangers?

C'est le citoyen Pierre Avard qui a voulu connaître les risques liés à un incendie. Le Service de protection contre les incendies étudiera les procédés de fabrication, lui a-t-on répondu. Ceux-ci devront être approuvés avant d'être mis en application. Le président du comité de la sécurité publique, Marc Denault, a ajouté que les « expériences industrielles récentes sont garantes de la vigilance des autorités municipales pour ce type de demande ».

Parmi les dérogations accordées à Soprema, celle de pouvoir entreposer des produits finis d'une hauteur maximale de 5,5 m, alors que le règlement prévoit une hauteur maximale de 2,4 m. Des arbres devront toutefois être plantés pour servir d'écran visuel. Le nombre de cases de stationnement pourra être limité à 60, plutôt que 316 comme le prévoit le règlement. Il ne sera pas nécessaire non plus de présenter un traitement architectural particulier aux 15 mètres de façade.

Le projet de Soprema à Sherbrooke inclut un bâtiment principal de 14 000 m2 et un entrepôt de 4000 m2. Une zone d'entreposage de 30 000 m2 est aussi planifiée.

Soprema se spécialise dans la fabrication de produits pour l'enveloppe de bâtiments. Elle est implantée au Canada de puis 1978.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer