Une aide financière pour Brompton

Nicole Bergeron, conseillère municipale, Dyane Gagnon, de Bouquet... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Nicole Bergeron, conseillère municipale, Dyane Gagnon, de Bouquet de Campagne, et Gilles Marcoux, de Commerce Sherbrooke, incitent les comerçants de Brompton à profiter du programme de rénovation de la Ville de Sherbrooke.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Ayant fait ses preuves ailleurs à Sherbrooke, le programme d'aide à la rénovation de bâtiments commerciaux est lancé dans le secteur du «Coeur historique» de Brompton.

Commerce Sherbrooke annonce que ce programme, inspiré d'expériences semblables implantées ailleurs à Sherbrooke, vise à favoriser l'embellissement et la préservation du patrimoine bâti tout en encourageant l'entretien et la rénovation des bâtiments, a-t-on mentionné en conférence de presse lundi matin.

Le programme découle directement des demandes élaborées par le milieu dans le cadre du projet de revitalisation du secteur commercial de l'arrondissement, a-t-on précisé.

«Le programme est efficace et simple. C'est une bonne nouvelle pour les gens d'affaires de Brompton», dit Gilles Marcoux, directeur général de Commerce Sherbrooke.

«Nous leur disons que nous avons un plan de développement et les moyens de nos ambitions pour le réaliser. Nous aidons les gens à rénover et aussi à créér une ambiance client.»

Le programme couvre la plupart des travaux de rénovation et de restauration des façades extérieures des bâtiments, par exemple, la restauration ou le remplacement de l'enveloppe extérieure d'un bâtiment, le nettoyage de maçonnerie ou encore le remplacement des portes et des fenêtres.

Les travaux touchant les bâtiments de moins de 55 mètres carrés. Les bâtiments situés en zone inondable ne sont toutefois pas admissibles au programme.

Le programme comprend un volet de subvention à la rénovation et un volet de crédit de taxe foncière. La subvention à la rénovation peut couvrir le tiers de la valeur des travaux admissibles, pour un montant maximal de 50 000 $ par bâtiment. Le crédit de taxe foncière couvre quant à lui 100 pour cent de l'augmentation de la taxe résultant de la réévaluation du bâtiment à la suite de la réalisation des travaux admissibles, souligne M. Marcoux.

Pour Nicole Bergeron, conseillère municipale, ce programme découle d'une démarche entreprise en 2012. On voudra entre autres préserver le caractère patrimonial de ce secteur.

«Nous espérons que ça incitera plusieurs à faire des rénovations de leur façade de commerce dans ce secteur centenaire, mais très dynamique», lance-t-elle.

«Ce n'est pas tous les quartiers qui ont un aussi beau mélange à offrir.»

Les citoyens souhaitant connaître les détails du programme peuvent communiquer avec le Service de la planification urbaine de la Ville de Sherbrooke, au 819 821-5905.

C'est peut-être ce que fera Diane Gagnon qui a ouvert avec son fils Marc-Aurèle la boutique Bouquet de Campagne sur la rue Alcide-Savoie. C'est à cet endroit qu'on a tenu la conférence de presse lundi.

«Nous avons relancé ce commerce il y a sept mois. Quand on ouvre une boutique comme nous l'avons fait, les dépenses entrent plus vite que les revenus. Mais nous allons probablement examiner ce programme», mentionne Mme Gagnon.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer