La Caisse du Lac devient partenaire de Magog technopole

La Caisse du Lac-Memphrémagog accorde 250 000 $... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

La Caisse du Lac-Memphrémagog accorde 250 000 $ à Magog technopole. On voit sur la photo les directeurs généraux de Magog technopole et de la caisse, André Métras et Jean-Luc Dasté.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) La Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog et Magog technopole deviennent partenaires. Grâce à son fonds de développement du milieu, l'institution financière injectera 250 000 $ en cinq ans dans le développement de la filière des technologies de l'information et des communications (TIC) à Magog.

L'argent accordé à Magog technopole par la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog sera utilisé pour faciliter le démarrage de certaines entreprises du secteur des TIC.

«L'arrivée de cette communauté des TIC constitue un apport considérable pour notre région avec la création de nouveaux emplois stimulants et de retombées économiques significatives. Elle est donc accueillie avec énormément d'enthousiasme. D'autant plus que Magog technopole est l'un des rares projets de développement économique à être mis en place dans la MRC depuis des années», fait valoir le directeur général de la caisse, Jean-Luc Dasté.

M. Dasté a également affirmé que Magog technopole et la caisse partagent des valeurs communes. Il a notamment souligné que les deux organisations croient à l'importance de la collaboration en vue d'atteindre des objectifs communs.

Pour sa part directeur général de Magog technopole, André Métras affirme que le nouveau partenariat avec la Caisse du Lac-Memphrémagog «est une annonce importante». Son organisation est à la recherche de partenaires additionnels pour réaliser pleinement sa mission et le coup de pouce de l'institution financière arrive à point nommé.

M. Métras mentionne que, en compagnie de la mairesse Vicki-May Hamm, il avait rencontré Jean-Luc Dasté il y a deux ans pour lui proposer un partenariat. Mais la caisse n'était pas prête pour cela à l'époque. «On avait senti qu'il nous fallait une masse critique pour que ça fonctionne», note-t-il.

Non sans une fierté évidente, Mme Hamm soutient que le développement du secteur des TIC à Magog tend à démontrer que le «développement économique du Québec passe par les régions»

La Ville de Magog demeure le principal partenaire financier de Magog technopole, qui souhaiterait par ailleurs recevoir du financement en provenance du gouvernement provincial pour être en mesure de stimuler encore davantage le développement du secteur des TIC.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer