• La Tribune > 
  • Affaires 
  • > Le président du Desjardins invite à voir la croissance autrement 

Le président du Desjardins invite à voir la croissance autrement

Guy Cormier... (Archives La Presse)

Agrandir

Guy Cormier

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Victoriaville) Près d'une dizaine d'années après la crise économique de 2008-2009, l'économie mondiale semble limitée à une croissance « molle » et le président du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, suggère qu'il est temps d'évaluer la croissance différemment.

« Et si la croissance reposait sur davantage de points d'appui que ceux que l'on considère habituellement? Pensons aux investissements dans la propriété intellectuelle. À la réduction des inégalités et du décrochage scolaire, aux mesures assurant une meilleure qualité de l'air, aux efforts que l'on consacre à la gestion de l'eau», énumère-t-il.

«Ce sont tous là des éléments que l'on associait autrefois uniquement au progrès social, mais ce n'est plus suffisant parce qu'ils ont un impact réel et à long terme sur l'économie ».

Le gestionnaire admet que certains aspects de l'économie actuelle, dont la révision des traités commerciaux, sont la source d'incertitudes, il est toutefois confiant que, régionalement, les propriétaires de petites entreprises et les organismes d'aide feront le nécessaire afin de sortir leur épingle du jeu.

« Cette confiance que nous avons en l'avenir et en nos moyens, elle n'est pas fondée sur du vent, elle est ancrée dans notre histoire. C'est de s'engager tous ensemble à trouver les bonnes solutions pour nous et c'est d'agir tous ensemble pour les concrétiser», dit-il.

«Parce que l'un des meilleurs moyens de créer des emplois, d'attirer de nouveaux résidants, de dynamiser nos milieux, c'est de faire notre travail d'entrepreneurs et de financiers. C'est de continuer à s'occuper de nos entreprises et des conditions de leur réussite. C'est de faire preuve d'audace et d'ambition. C'est de continuer à accepter de prendre des risques et d'investir.»

Guy Cormier a, par ailleurs, annoncé la création d'un nouveau fonds de développement de 100 millions $ sur trois ans qui permettra à Desjardins de soutenir des projets porteurs pour les régions, des projets d'entrepreneuriat, de développement d'affaires, et d'innovation économique et sociale.

« Concrètement, le fonds pourra par exemple servir à constituer la mise de fonds initiale pour le lancement d'une nouvelle entreprise. Il pourra servir à la création d'incubateurs d'entreprises, de centres d'entrepreneuriat, ou même d'une résidence qui accueillera les jeunes stagiaires des entreprises d'une région donnée », conclut-il.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer