Précision

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) « Dans un texte publié le 13 décembre 2016, sous la signature de notre journaliste Claude Plante, sous le titre « Rare radiation provisoire pour un audioprothésiste sherbrookois », nous avons erronément écrit que l'audioprothésiste François Laplante avait été reconnu coupable de certains actes, d'avoir entravé le travail de la syndique adjointe et de son ordre professionnel et d'avoir commis un acte dérogatoire à l'honneur de sa profession.

Or, les reproches adressés à monsieur Laplante par son ordre professionnel n'ont jamais fait l'objet d'une décision du conseil de discipline. À ce jour, le conseil de discipline n'a pas jugé du mérite des plaintes à l'endroit de monsieur Laplante et les allégations du syndic de l'Ordre des audioprothésistes n'ont pas été tranchées. Nous regrettons les inconvénients que nos propos ont pu causer à monsieur Laplante. Finalement, monsieur Claude Forest ne reconnaît pas avoir mentionné que, selon lui, monsieur François Laplante ne serait pas radié à vie. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer