Deux contrats de 3 M$ pour Innotex

Spécialisé dans la confection d'habits de protection pour... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Spécialisé dans la confection d'habits de protection pour pompier, Innotex vient de se faire confirmer deux commandes provenant du Koweït - 600 habits - et du Panama - 1000 habits. Ces deux contrats représentent 3 M$ de revenus.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Innotex fait face à un beau problème. Depuis le lancement de sa nouvelle gamme de vêtements de protection pour les pompiers, INNOTEX ENERGY MC, la liste des commandes s'allonge et l'entreprise peine à répondre à la demande. Pour augmenter sa capacité de production, l'entreprise de Richmond doit embaucher de nouveaux employés.

Spécialisé dans la confection d'habits de protection pour pompier, Innotex vient de se faire confirmer deux commandes provenant du Koweït - 600 habits - et du Panama - 1000 habits. Ces deux contrats représentent 3 M$ de revenus.

« Mariant le design et la haute technologie, Innotex a démontré qu'elle est un des joueurs mondiaux importants. Dans ce marché hautement traditionnel, son audace est récompensée, car le carnet de commandes est déjà rempli, et ce n'est qu'un début. On prévoit une croissance de plus de 25 pour cent pour la prochaine année », explique le directeur général d'Innotex, Claude Barbeau.

Malgré les bonnes nouvelles, l'entreprise fait face à un défi de taille, soit la forte pénurie de main-d'oeuvre dans le domaine de la couture. L'entreprise de Richmond en Estrie est activement à la recherche de couturiers et couturières. Elle a même mis en place une école pour former la relève.

« Mégacroissance »

« On connait une mégacroissance depuis le lancement en avril de nos nouveaux produits qu'on pourrait qualifier de révolutionnaires dans le monde des habits de protection contre le feu. Nos commandes dépassent aujourd'hui notre capacité de production. Nous cherchons donc à embaucher de nombreux couturiers ou couturières. Il s'agit d'emplois à long terme, dans une usine syndiquée où les relations de travail sont très bonnes », note Karianne Bernier, coordonnatrice aux ressources humaines chez Innotex, précisant que la moyenne d'ancienneté des employés de l'usine de Richmond est de 25 ans.

L'usine de Richmond compte quelque 110 employés alors que celle en Alabama en compte une cinquantaine.

« Pour répondre à la demande grandissante, nous avons besoin d'une dizaine de couturiers et couturières pour des postes permanents et à temps plein et ce, dans l'immédiat, à notre usine de Richmond », spécifie M. Barbeau.

Innotex est un fabricant de premier plan d'habits de combat contre les incendies, de gants et cagoules certifiés NFPA et EN. L'entreprise protège quelques-uns des plus grands départements d'incendie en Amérique du Nord et à l'étranger en plus de fabriquer des vêtements pour l'armée. Ses habits améliorent la mobilité des pompiers et leur capacité de refroidissement par une meilleure gestion de la transpiration. Ses produits sont utilisés dans une quarantaine de pays même si la majorité des ventes sont effectuées en Amérique du Nord.

Depuis 1889, l'usine de Richmond se consacre à la fabrication de vêtements spécialisés.

En 1999, une nouvelle équipe reprend le flambeau et oriente son usine vers le développement, la fabrication et la distribution de vêtements de protection pour les pompiers.

En 2011, l'entreprise acquiert une usine de production à Ohatchee en Alabama.

En avril 2016, elle lance lors du plus grand salon international de l'industrie à Indianapolis, son nouveau vêtement, le INNOTEX ENERGY.

Les chercheurs d'emploi sont invités à contacter Karianne Bernier, coordonnatrice aux ressources humaines, au 819 826-5971, et à envoyer leur CV au courriel suivant : karianne.bernier@innotexprotection.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer