L'électrification du transport scolaire se poursuit

La vice-présidente du conseil des commissaires de la... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

La vice-présidente du conseil des commissaires de la CSRS, Chantal L'Espérance, le président de la CSHC, Yves Gilbert, et le chef de la direction de Transdev Canada, Dominique Lemay, posent aux côtés des deux nouveaux autobus scolaires électriques qui sillonneront le territoire des deux commissions scolaires.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(Sherbrooke) Deux autres autobus scolaires électriques sillonneront le territoire de Sherbrooke et des Hauts-Cantons avec l'acquisition de deux véhicules e-Lion par la compagnie Transdev.

Le transporteur a dévoilé les deux véhicules en question vendredi dans ses installations de la rue Talbot.

L'un de ces deux véhicules sera en opération sur le territoire de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) et l'autre sur celui de la Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC).

Le chef de la direction de Transdev Canada, Dominique Lemay, a indiqué que le transporteur avait fait l'acquisition de trois véhicules de la compagnie Autobus Lion et que deux de ces véhicules seront assignés au territoire de l'Estrie.

Transdev est une multinationale québécoise du transport de personnes dont le siège social est situé à Saint-Jean-sur-Richelieu. L'entreprise est présente dans 19 pays et possède 35 000 autobus à travers le monde, dont 200 électriques. Les autobus scolaires dévoilés vendredi sont toutefois les premiers véhicules électriques scolaires à faire partie de la flotte du transporteur.

« Ce qui est important pour nous, c'est que c'est un véhicule québécois, avec un moteur québécois, qui a été conçu et fabriqué au Québec et qui répond aux conditions hivernales du Québec. On va être fier de le présenter à nos collègues ailleurs dans le monde, car on prévoit que l'achat de véhicules électriques va être exponentiel chez nous. »

La Commission scolaire anglophone Eastern Townships fut la première à faire l'acquisition d'un véhicule scolaire électrique l'automne dernier lorsqu'elle a annoncé l'achat d'un Autobus e-Lion.

Dans le cas de la Commission Sherbrooke, la vice-présidente du Conseil des commissaires, Chantal L'Espérance, a indiqué que l'autobus au parechoc bleu sera assigné au circuit 135, qui transporte les élèves de l'école Notre-Dame-de-la-Paix de Johnville.

Elle a rappelé que 11 857 élèves de la CSRS empruntent chaque jour l'un des 185 véhicules scolaires de la CSRS sur une distance de 15 998 km.

« Pour la CSRS, il est important de favoriser l'utilisation de véhicules électriques dans le cadre de notre Politique de transport scolaire dans la mesure où nos coûts de contrat demeurent comparables à ceux de nos véhicules conventionnels », a-t-elle précisé.

Pour ce qui est de la CSHC, son président Yves Gilbert a indiqué que le nouvel autobus sera associé au circuit 619, qui dessert des élèves de Westbury et East Angus qui fréquentent les écoles Le Parchemin et Louis-S.-Saint-Laurent.

À la Commission scolaire des Hauts-Cantons, les deux tiers des élèves (4200 sur 6300) ont recours au transport scolaire, a indiqué M. Gilbert.

« Notre territoire est très vaste, a-t-il fait remarquer. On est convaincu que lorsque nos élèves vont embarquer dans un véhicule qui n'émet aucun gaz à effet de serre, cela aura un impact sur leur fierté. Les jeunes sont très sensibilisés à la question environnementale. On souhaite que ce véhicule électrique soit le premier d'une longue série. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer