Le Salésien plonge à son tour dans les jeux vidéo

Après l'école internationale du Phare et son programme de jeux vidéo et de... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Après l'école internationale du Phare et son programme de jeux vidéo et de modélisation 3D, c'était au tour de l'école secondaire Le Salésien de plonger ses élèves dans le monde des jeux vidéo lors de la journée pédagogique de lundi.

Une tendance que les professionnels de cette industrie aimeraient voir prendre encore plus d'ampleur dans les prochaines années.

«Il y a un grand potentiel pour la programmation au primaire et au secondaire, fait valoir Cyril Vermeil, cofondateur de Studio XP. L'école du Phare et Le Salésien l'ont déjà bien compris : ils sont en avance par rapport à la plupart des écoles secondaires du Québec.»

Lundi, une soixantaine de jeunes de la région participaient à une journée d'ateliers de création de jeux vidéo au Salésien, organisée en collaboration avec Studio XP, une école créée par des anciens d'Ubisoft.

«On va faire des exercices pratiques à partir d'un logiciel qui permet d'apprendre les bases de la programmation tout en créant son propre jeu vidéo. On va aussi expliquer aux jeunes quels sont les métiers dans l'industrie du jeux vidéo», expliquait dimanche M. Vermeil.

Logique et mathématiques

À quoi servirait l'intégration permanente de la programmation dans les écoles québécoises, comme c'est déjà le cas dans certains pays européens?

«La programmation, ça permet de développer sa logique et ses notions de mathématiques, parce que c'est la base de la création de jeux vidéo, indique M. Vermeil. Au départ, on peut commencer sans faire de mathématiques, mais assez rapidement, la programmation plus avancée demande d'utiliser des équations par exemple. Alors ça donne le goût des mathématiques aux jeunes et ça leur donne de la motivation aussi, parce qu'ils ont besoin de ce qu'ils apprennent à l'école pour réaliser leur passion, qui est la création de jeux vidéo.»

Cette nouvelle matière pousserait probablement aussi un plus grand nombre d'élèves à s'intéresser à l'industrie du jeu vidéo lorsque venu le temps de choisir une carrière. Car même si cette industrie est en pleine expansion, il demeure difficile, au Québec, de recruter du personnel qualifié, constate Cyril Vermeil.

Selon le cofondateur de Studio XP, les enfants pourraient être initiés à la programmation dans leur parcours scolaire aussi tôt qu'à l'école primaire.

«L'apprentissage de la programmation à un très jeune âge est tout à fait possible, parce qu'il y a des outils qui le permettent, dit-il. Il y a entre autres un outil qui s'appelle Scratch, qui a été développé par le MIT (Massachusetts Institute of Technology), qu'on utilise pour donner nos cours à des jeunes dès l'âge de 6 ans. Il permet d'apprendre des notions assez avancées de programmation à partir de blocs visuels.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer